Bonjour,

J’ai encore beaucoup de bouffées de chaleur qui me tire bien de l’énergie. Je vais essayer de résumer un peu ma situation. J’ai toujours eu des menstruations très douloureuses (normalement je finissais toujours au lit-douleur importante au ventre, au dos et nausée pour finir), j’ai essayé différentes médecines alternatives mais je n’ai jamais eu vraiment de résultat. Je n’ai jamais réussi non plus à partir enceinte.

Finalement, j’ai eu un fibrome en 2000 et j’ai dû passer à l’opération en 2001. J’avais essayé la crème à la progestérone, pendant un an, pour le faire « fondre » mais cela n’a pas fonctionné donc j’ai été opéré et en 2004 j’ai du avoir une ovariectomie des 2 cotés car j’avais de très gros kystes sur les ovaires.

Naturellement, mon gynécologue a voulu me prescrire des hormones, mais je ne suis pas très produits pharmaceutiques, donc je ne les ai pas pris et étant donné que je suis végétarienne et que j’ai une bonne alimentation je croyais que tout irait bien. Je faisais tout ce qui était écrit dans les livres, mais ce ne fût pas le cas. J’ai essayé à peu près tous les produits naturels qui existent.

Finalement, en 2009 j’étais décidée à prendre l’estrogel que mon gynécologue me proposait car même si je suis une personne qui a toujours eu une bonne énergie, j’étais rendu au bout. Les bouffées de chaleur étaient très intenses et humides, j’avais beaucoup de difficulté à dormir en plus des bouffées de chaleur la nuit, j’étais rendu au bout du rouleau. Par contre, mon gynécologue voulait que je repasse une mammographie avant de les commencer étant donné qu’il avait découvert des calcifications dans un de mes seins. Comme c’est souvent long avant de passer les examens et d’avoir les résultats une amie m’a conseillé d’aller rencontrer une hormonothérapeute. Je n'ai donc pas commencé l'estrogel. Elle m’a conseillé la crème à la progestérone que j’avais déjà prise. Je l’ai commencé en prenant également quelque chose pour aider mon foie. Je peux dire que les bouffées ont diminués de 60% environ, mais j’en ai encore beaucoup.

Juste avant les fêtes je pensais passer le test pour savoir comment j’étais au niveau des hormones. Je vous ai demandé le nom d’une personne que je suis allée rencontrer mais malheureusement elle ne faisait pas passer de test. Elle m’a conseillé la crème à l’estriol. Ce que j’ai commencé tout de suite. Je ne peux malheureusement pas dire que j’ai vu un réel changement, il me semble que c’est pareil et j’ai encore des bouffées qui sont très chaudes et humides. J’ai encore de la difficulté à dormir plusieurs nuits dans le mois. Par contre, je suppose que cela doit aider sur d’autres plans. Autre chose:  j’ai eu le résultat de mon ostéodensitométrie que mon médecin m’avait fait passer. Je fais de l’ostéoporose au niveau de la colonne et de l’ostéopénie aux hanches. Il m’a prescrit un médicament même si je lui ai dit que je ne le prendrais pas… J’ai lu beaucoup sur votre site et je vous remercie infiniment pour toutes les informations qu’on y retrouve. Je le conseille à plusieurs femmes pour les aider.

J’avais lu aussi dans vos articles que vous disiez que lorsque l’on commence avec une crème l’idéal est de ne pas changer si cela va bien, alors je n’ai pas osé…. Pourrais-je prendre la crème progestérone avec le DHEA 1jour sur 2 ou changer complètement de crème? Que me conseillez-vous concernant les crèmes à la progestérone et estrogène?  J’ai présentement 51 ans.

Je prends présentement:

- 1/8 de c. à thé de crème à la progestérone bio-identique matin et soir (quand j'ai commencé j'en prenais le double) avec une semaine d'arrêt

- 1 jet d’estriol care avec une semaine d'arrêt

- 1/8 de c. à thé de crème isogène forte intra-vaginale 3 soirs semaine (j’ai l’intention de changer et de mettre la crème à l’estriol une fois que mon pot sera terminé, peut-être ¼ de jet)

Que me conseillez-vous de prendre et en quel quantité? Merci pour tout.

Diane

Bonjour Diane,

Je suis désolée de cette longue saga que vous avez eue avec les produits hormnonaux. En présence d'un fibrome il aurait fallu doubler la dose de progestérone au moins à 1/2 c. à thé par jour) et l'appliquer du jour 5 au jour 26 de votre cycle. Je serais intéressée de savoir si c'est ce que vous avez fait. Par contre, il est vrai que lorsqu'un fibrome dépasse une certaine taille, la progestérone devient impuissante à le réduire.

Il est évident que sans utérus et sans ovaires, il faudra que vous ayez recours à une forme d'hormonothérapie, notamment de l'oestrogène sous une forme ou une autre, que ce soient des phytoestrogènes, Isogène Forte, de l'oestriol ou de l'Estrogel. Mais je me fais ici le porte-parole de médecins comme le Dr John Lee et la Dre Sylvie Demers pour vous dire que dans tous les cas, il faut que l'oestrogène soit accompagné de progestérone bio-identique. Bien entendu, Vous pouvez continuer à utiliser une crème à la progestérone et des phytoestrogènes comme vous le faites présentement. Par contre, si cela s'avère insuffisant pour contrôler vos symptômes et que vous décidiez d'utiliser Estrogel, cessez les autres formes d'oestrogène (phyto ou oestriol) et éliminez le soya de votre alimentation. De plus, utilisez une crème contenant de la progestérone seulement (sans phytoestrogène). Si votre médecin le veut bien, il pourrait vous prescrire du Prometrium, qui est de la progestérone bio-identique sous forme orale. Sinon continuez avec la progestérone transdermique. La progestérone rendra l'oestrogène plus efficace car cette hormone aide à créer des récepteurs cellulaires d'oestrogène et de plus sensibilise ces mêmes récepteurs. Et, toujours selon les médecins précités, en présence d'Estrogel, qui est un oestrogène bio-identique très puissant (il s'agit d'oestradiol 17b) la progestérone aura un effet protecteur pour les tissus mammaires.

Pour retrouver l'équilibre hormonal et sa qualité de vie à la ménopause, le principe suivant est d'une importance capitale: l'oestrogène et la progestérone sont des hormones qui agissent en synergie -- il faut donc toujours qu'elles soient en équilibre. L'une ne fonctionnera pas bien sans l'autre. Par conséquent, en ce moment l'utilisation d'une crème à la progestérone bio-identique avec phytoestrogènes peut peut-être vous aider mais il se pourrait que vous ayez besoin d'un apport plus important en oestrogène pour contrôler vos symptômes. Une hormonothérapie bien équilibrée à base d'hormones bio-identiques (Estrogel/Prometrium ou crèmes hormonales telles que vous utilisez présentement) non seulement vous aidera à retrouver votre qualité de vie mais jouera égelement un rôle vital pour la santé de vos os.

Vous avez raison de vous méfier des médicaments pour l'ostéoporose (p. ex. Fosamax, Actonel, Boniva, etc.) car ils ne font que stopper la perte osseuse en empêchant les cellules osseuses qui meurent de se résorber, mais ils n'aident pas les os à se renouveler en produisant de nouvelles cellules. Donc, au bout de quelques années vous aurez les os denses mais fragiles car de mauvaise qualité. La régénération osseuse ne peut se faire que par l'intermédiaire des hormones stéroïdes (oestrogène, progestérone, testostérone) ainsi que par l'action de la vitamine D et de minéraux comme le calcium, le magnésium et le bore bien assimilés.

Pour ce qui est du dosage des crèmes, soyez à l'écoute de votre corps. Il se peut qu'il faille augmenter la dose de crème à la progestérone occasionnellement, p. ex. si vous êtes plus stressée ou fatiguée. Les besoins de notre corps changent continuellement et il faut de fait laisser votre intuition (votre meilleur guide) vous indiquer quoi faire dans cette situation. La crème à la progestérone est d'une grande innocuité, et vous ne risquez rien à expérimenter en augmentant quelque peu la dose à l'occasion et revenir ensuite à une dose d'entretien (1/4 de c. à thé par jour) quand les choses rentrent dans l'ordre.

J'espère que ceci vous aidera dans votre démarche actuelle de santé. Donnez-m'en des nouvelles.

Cordialement,