Bonjour Nicole,

J'ai 40 ans et mon principal problème est le suivant: à chaque mois 2 à 3 jours avant les menstruations je commence à avoir des migraines. Cela se poursuit toute la semaine des menstruations et même parfois quelques jours au delà. J'ai tenté quelques essais avec des approches classiques (pilule en continu, stérilet Mirena, Micronor), mais à chaque fois je réagis trop (migraine) aux différentes hormones.

Je me demande si une hormone bio-identique pourrait m'aider? Ma gynéco m'a prescrit du Prometrium comme essai, mais je m'interroge car elle a inscrit à utiliser en phase folliculaire, ce qui ne correspond pas à ce que je vois sur votre site. Pouvez-vous m'éclairer s.v.p.?

Caroline

Bonjour Caroline,

Les migraines sont dues à une dilatation des vaisseaux sanguins dans le cerveau provoquée par les estrogènes qui ont le même effet sur le cerveau que lorsqu’ils font gonfler les seins (Re : Tout savoir sur la préménopause, Éditions Sully). Cela est dû à un débalancement hormonal en faveur des estrogènes. En fin de cycle, le taux de progestérone chute et les règles apparaissent. Après les menstruations, ce sont les estrogènes qui augmentent tandis que la progestérone augmente seulement après l’ovulation. S’il y a dominance en estrogène causée par un excès provenant des perturbateurs hormonaux, de la pilule ou autres hormones, d’une mauvaise gestion des métabolites ostrogéniques par le foie, il est important, comme dans le cas de fibrome ou d’endométriose, de débuter la prise de progestérone tôt dans le cycle.  C’est pourquoi votre médecin vous la recommande au début de votre cycle jusqu’à l’ovulation.

De grâce, n’allez pas déséquilibrer encore plus votre système hormonal avec des hormones chimiques mais bien, comme votre gynécologue vous le suggère, avec Prometrium, une hormone bio-identique. La prise de magnésium 400mg tous les soirs précédant les règles, accompagné de vitamine B6, serait un atout.

J’espère que ces informations vous seront utiles.

Nicole Renaud, nd.a.
naturopathe agréée
membre de l'ANAQ