Bonjour,

J'aimerais savoir quelle explication il y aurait à des pertes vaginales abondantes quelques semaines après avoir pris la crème à la progestérone et phytoestrogènes.

Je suis ménopausée depuis l'âge de 42 ans. Dans les débuts de ma ménopause je prenais la crème à la progestérone, puis on m'avait conseillé par la suite de prendre avec phytoestrogènes car j'étais une personne mince.

Cela fait à peu près une dizaine d'années que j'utilise cette crème. J'ai toujours eu de bons résultats pour mes chaleurs surtout. J'ai arrêté de prendre la crème au début de l'été mais mes chaleurs ont recommencées dernièrement. J'ai décidé de recommencé à la prendre depuis 3 semaines et j'ai eu des pertes vaginales très abondantes. Est-ce normale? Dois-je m'en inquiéter? Cela fait une semaine que j'ai arrêté la crème pour voir si vraiment si c'était à cause d'elle et effectivement je n'ai plus de perte. Pouvez-vous m'éclairer.

J'aimerais aussi que vous me disiez pour quelles raisons, à part mes chaleurs, je devrais continuer à prendre la crème?

Merci de prendre le temps de répondre à ma question. J'aime beaucoup votre site et continuez votre beau travail.

Christine

Bonjour Christine,

Merci de nous lire.

Il n’est pas obligatoire de prendre des hormones. Toutefois, les hormones comme la progestérone et les estrogènes sont des hormones dites sexuelles parce qu’elles tiennent un rôle dans la procréation et le sexe féminin ou masculin. La progestérone nous aide : à maintenir un endomètre sain, c’est un diurétique naturel, il a un effet antidépresseur, normalise le niveau de glucose, tandis que les estrogènes font proliférer les cellules de l’endomètre en préparation d’une grossesse. Elles permettent également l’hydratation et la souplesse des tissus comme ceux du vagin, permet de garder l’équilibre entre les types de cholestérol, entre autres et protège contre l’ostéoporose.

Cependant, il est important de garder un équilibre entre les deux soit un ratio adéquat. S’il y a débalancement, les symptômes tels que spm, fibrome, douleurs aux seins, fatigue, chaleurs, problèmes de sommeil, etc, peuvent apparaître. Le docteur Lee mentionne bien dans ses écrits qu’il faut également voir la cause de se débalancement et s’assurer que ces symptômes sont bien ceux d’un débalancement hormonal. Si, en arrêtant les hormones de façon progressive, vos symptômes reviennent c’est que vous n’avez pas régler la cause. Elle peut provenir d’un mauvais fonctionnement des glandes surrénales, suite à un stress prolongé, un moment donné dans votre vie, d’un déséquilibre de la glande thyroïde, d’une mauvaise gestion des perturbateurs hormonaux (voir liste ci-jointe), d’une mauvaise digestion ou d’une mauvaise alimentation, mauvais métabolisme du glucose.

Pour vérifier quelle hormone joue sur vos pertes vaginales, il serait bon d’expérimenter la progestérone seulement. Par contre, comme les chaleurs ont recommencé, il serait bien de vérifier la cause et d’y remédier.

J’espère que ces informations vous seront utiles.

Nicole Renaud, ND.A
naturopathe agréée membre de l'ANAQ