Bonjour,

J'étais sous TSH Climaston, 1/5 depuis 15 ans, et j'ai décidé de l'arrêter il y a environ six mois suite à de nombreuses peurs sur les cancers du sein. Une semaine après, sont apparues d'énormes bouffées de chaleur (entre 25 et 30 dans la journée + 3 la nuit). Je n'ai donc pas fait une nuit entière depuis ce temps.

Mon gynécologue m’a répondu que je ne peux pas prendre de l’Estrogel sans obligatoirement l'associer à de la Progestérone. Est-ce vrai?

Étant de plus réfractaire à avaler des comprimés, je pensais seulement pouvoir me «crémer» avec l'Estrogel et que mes bouffées partiraient, mais apparemment cela est risqué et ne peut pas se faire ainsi.

Merci de vos remarques et conseils.

Sonia

Bonjour Sonia,

Souvent les médecins ne prescrivent que l’estrogène sans progestérone ou les deux à la fois mais il arrive que seule la progestérone soit nécessaire. Il faut savoir qu’à la ménopause les glandes surrénales prennent la relève et c’est pourquoi elles doivent être en équilibre. Les plantes comme le rhodiola, l’ashwagandha sont excellentes pour les aider. Le foie doit aussi être capable d’éliminer les estrogènes en trop qu’on appelle les métabolites et les cellules doivent être exemptes de molécules xénoestrogènes. Ce sont ces dernières qui sont responsables des cancers comme celui du sein surtout lorsqu’il y a plusieurs métaux lourds dans l’environnement.

Vous pouvez, en plus de vous assurer de mettre en pratique les conseils dans ce message, expérimenter la crème à la progestérone à raison d’une pression deux fois par jour appliquée à l’intérieur des grandes lèvres, 25 jours par mois. Vous pouvez aussi expérimenter un supplément conçu pour les femmes en ménopause.

Mais pour répondre à votre question, oui, il est primordial que l’estrogel soit accompagné de progestérone dans tous les cas. Toutefois, vous pouvez utiliser la progestérone seulement.

J’espère que cette information vous sera utile.

Nicole Renaud, nd.a.
naturopathe agréée membre de l'ANAQ