Bonjour,

J'ai 52 ans et je suis en pré-ménopause. J'ai été en arrêt de travail pendant cinq mois, car je n'en pouvais plus. Mon médecin m'a prescrit la pilule Alesse et un antidépresseur (Effexor). Malheureusement, cela n'a pas réglé mes problèmes d'insomnie, mon anxiété, mes bouffées de chaleur... Je recherche despérément un médecin qui puisse me prescrire des hormones bio-identiques mentionnées dans le livre du Dre Sylvie Demers. Mon médecin, ainsi que ma gynéco ne connaissent pas cela.

C'est donc pour cette raison qu'elles se sont rabattues sur des antidépresseurs et la pilule!!! Je suis découragée et je ne veux plus subir ma ménopause, je veux plutôt la vivre avec sérénité. Je ne comprend vraiment pas pourquoi nous les femmes n'avons pas plus de choix en cette période difficile de notre vie. Merci de me répondre le plus tôt possible, puisque je suis retournée au travail mais je me sens encore épuisée puisque je ne dors plus!

Brigitte

Bonjour Brigitte,

Je trouve incroyable que ni votre médecin ni votre gynéco ne connaissent les produits que la Dre Demers suggère, notamment Estrogel et Prometrium. Tout ce qu'il ont à faire est de consulter leur Compendium des produits et spécialités pharmaceutiques (CPS), que tout médecin a dans son bureau, pour se renseigner! Je trouve ça franchement dégueu...c'est carrément de la paresse ou de la négligence. Trouvez un autre médecin ou gynéco qui veut bien s'en donner un peu plus la peine. Cette idée qu'ont les médecins de prescrire des antidépresseurs et la pilule pour régler les symptômes de déséquilibre hormonal qui s'installent à la préménopause est une pratique qui peut s'avérer dangereuse pour certaines femmes, tout d'abord parce que les hormones synthétiques que contient la pilule augmentent la tendance du sang à coaguler et chez une femme de 50 ans, cela peut avoir des effets beaucoup plus désastreux que chez une jeune de 20 ans. Pour ce qui est des antidépresseurs, les femmes devraient carrément refuser de prendre ce genre de médicament qui les infantilise. Car en effet, on vous traite le cerveau alors que ce qui ne va pas sont vos hormones. C'est encore la même vieille histoire... autrefois on mettait dans des asiles d'aliénés les femmes qui souffraient de troubles de l'humeur et de dépression à la préménopause, aujourd'hui on fait guerre mieux en leur donnant des antidépresseurs qui les rendent captives de drogues qui leur bousillent le cerveau et ne régleront jamais leur problème de base, qui est hormonal.

De grâce, Brigitte, ça presse... trouvez-vous un médecin qui voudra bien vous prescrire des hormones bio-identiques telles que suggère la Dre Demers!!! Il y a aussi des médecins qui prescrivent des crèmes hormonales qui sont préparées en pharmacie. Si vous ne trouvez aucun médecin, je vous invite à compléter le questionnaire publié sous l'onglet «Demande de consultation» du menu de gauche. Nous vous communiquerons alors les coordonnées d'une personne-ressource qui pourra vous aider dans votre démarche de santé.

Bonne chance et bonne santé au naturel,

 

Commentaires   

0 #1 Carmen Ethier 16-10-2014 20:11
Je viens de lire la lettre de Brigitte et c'est exactement cela que je vis, (angoisse, fatigue, insomnie, épuisement, douleur) sauf que moi je refuse tout anti dépresseur ou autre "cochonnerie du genre" excuser mon langage! J'ai toujours été une femme dynamique...maintenant je ne suis qu'une femme fatigué! Mon médecin un être aigris qui est toujours de mauvaise humeur et qui ne comprend rien au sujet des hirmones!

Ma soeur c'est suicidé à l'âge de 54 ans. Les médecins l'ont bourré d'antidépresseurs pendant 10 ans et je suis certaine que s'ils avaient cherché plus loin, ils auraient décelé un problème d'ormones.
J'aimerais tellement être conseillé !
Merci
Carmen
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir