Mesdames, une nouvelle découverte va peut-être enfin nous délivrer de la tyrannie de ce test barbare et imprécis qu’est la mammographie!!! Ce serait par le biais de l’hormone stimulante des follicules (FSH), une hormone secrétée par l’hypophyse qui régule notre système reproducteur, que viendrait le salut! Un journal médical prestigieux, le New England Journal of Medicine1, vient de publier les résultats provenant d’une étude menée par une équipe française de chercheurs (associés à des centres hospitaliers de Paris, Clichy et Poitiers) dans le cadre de laquelle on a fait une découverte étonnante et qui fera sûrement époque dans le dépistage du cancer: les récepteurs de FSH, qui normalement ne se retrouvent qu’au niveau des ovaires et des testicules où ils contrôlent le cycle menstruel chez la femme et la production du sperme chez l’homme, ont été découverts dans les tissus de onze types de tumeurs, soit de la prostate, du sein, du côlon, du pancréas, des reins, des poumons, du foie, de l’estomac, des testicules et des ovaires, et ceci même à un stade très précoce de leur développement.

Cette étude a été menée sur des échantillons de tissus prélevés de 1336 patients lors de l’extraction chirurgicale de tumeurs cancéreuses. Ce que l’on a constaté dans chaque cas, sans exception, est que de nombreux récepteurs de FSH se retrouvaient invariablement à moins de 10 mm de la tumeur, et qu’ils étaient absents des tissus environnants au delà de cette périphérie. Ils étaient même absents des vaisseaux lymphatiques avoisinant la tumeur.
Selon le Dr David Servan-Schreiber2, ces cancers deviendraient alors facilement détectables avec des méthodes d’imagerie traditionnelle, en recherchant ce récepteur de l'hormone folliculo stimulante (FSH). Ce test permettrait aussi de découvrir tous ces cancers à un stade précoce.

Souhaitons maintenant que le monde médical ne se traînera pas les pieds pour mettre cette découverte à profit pour le dépistage du cancer du sein. On ne peut pas dire que cette étude n’était pas «statistiquement significative» -- le test a réussi dans 100% des cas! On ne peut pas dire non plus qu’il faut attendre que la technologie soit disponible: elle l’est déjà partout dans le monde occidental. Alors, à celles à qui on proposera la mammo, à vous d’exiger ce test. Non seulement vous éviterez le traumatisme de vous faire écraser les seins, mais vous ferez même économiser de l’argent au système de santé en évitant toutes les biopsies et autres procédures inutiles qu’entraînent les faux positifs si nombreux avec la mammo.

Source:
1 http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1001283
2 http://www.guerir.org/magazine/recepteur-fsh-hormone-folliculo-stimulante-cancer-prostate-sein-colon-pancreas-vessie-rein-poumon-foie-estomac-testicule-ovaire-174
 


www.santedesfemmes.com

Commentaires   

0 #2 Micheline 06-08-2013 17:40
Bonjour Michèle,
Je suis allée relire cet article dans le New England Journal of Medicine pour revoir les détails de cette nouvelle méthode de dépister le cancer. Malheureusement, il semble que les travaux sont encore au stade expérimental et que ce test n'a pas encore été développé pour usage à l'extérieur d'un laboratoire. Dommage...
Je vais toutefois me tenir à l'affût et je donnerai un compte rendu via le bulletin Actualité Santé dès qu'il y aura des progrès dans ce dossier.

Bien cordialement,
Micheline Équipe de santedesfemmes.com.
Citer
0 #1 Michèle Nadeau 01-08-2013 14:50
Bonjour et merci pour vos excellents articles. 1) Comment doit-on demander ce test (comment se nomme-t-il dans le jargon médical)? Et ou peut-on en faire la demande?
Merci
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir