couple 2La production de toutes les hormones stéroïdes (oestrogène, testostérone, DHEA, progestérone et cortisol) diminue avec l’âge, ce qui entraîne la fatigue surrénalienne chez les personnes qui arrivent à la soixantaine. Il devient particulièrement important à ce stade de pouvoir gérer le stress de façon efficace car un surplus de cortisol, qui est l’hormone du stress, va perturber tout le système hormonal, y compris la glande thyroïde qui est la régulatrice de tout notre métabolisme. Il a été démontré que les personnes qui sont incapables de gérer le stress sur de longues périodes de temps sont plus sujettes aux infarctus, aux AVC et au cancer. Si vous êtes incapable de rebondir après une situation particulièrement stressante au niveau physique ou psychologique, vous aurez besoin d’une période de répit ou de vacance, sinon le burn-out vous guette. 

Le lupus, l’ostéoporose, la fibromyalgie, les rages de sucre ou de sel, les problèmes digestifs et les allergies peuvent indiquer un niveau de cortisol sanguin élevé. Les autres symptômes sont le sentiment d’être extrêmement tendu, la confusion, les problèmes de peau, les difficultés respiratoires, la difficulté à se concentrer, et une baisse de libido.

Le gain de poids est un problème relié à un faible niveau de cortisol. Les gens qui ont des glandes surrénales fatiguées à cause d’une production excessive de cortisol auront tendance à avoir chaud car le corps essaie de renforcir une réserve d’énergie épuisée. Ils ont fréquemment des fringales pour des aliments à haute teneur calorique afin d’obtenir de l’énergie rapidement. Malheureusement, ce coup de fouet d’énergie va rapidement être suivi d’un épuisement plus important.

La sécrétion de cortisol est favorisée par la présence de lumière pendant la nuit. La plus petite parcelle de lumière aura un impact important. C’est pourquoi il est si important de dormir dans une chambre qui est complètement noire – il faut même éliminer le réveil-matin lumineux. Et bien entendu, dormir à la noirceur totale est très important pour la production de mélatonine, une autre hormone qui baisse avec l’âge.

La progestérone est de loin la meilleure amie de toute personne qui a de la difficulté à contrôler son stress. On l’a appelée « l’hormone de la paix intérieure » à cause de son effet calmant sur le corps et l’esprit. La progestérone bio-identique est disponible sur ordonnance sous forme orale (Prometrium) ou sous forme de crème d’application topique qui peut être prescrite ou que l’on trouve en vente libre aux É.-U. (voir www.hormonesnaturelles.com).

L’insuline affecte profondément le processus de vieillissement
Des problèmes d’insuline et d’hypoglycémie sont souvent la cause de fatigue, d’irritabilité, de dépression, de sautes d’humeurs, de pertes de mémoire, de perte de coordination, d’étourdissement, et de rages de sucre. Un taux de sucre très bas vous fera sentir comme une pâte molle, comme si vos jambes allaient vous lâcher et que vous alliez tomber au sol. Si le taux de sucre descend vraiment trop bas, cela peut mettre votre vie en danger.

Le sucre sanguin (glucose) est le carburant du corps. Un taux de sucre sanguin équilibré génère une clarté mentale et une facilité à faire de l’activité physique. Une consommation excessive de céréales ou d’autres glucides – en particulier les glucides transformés – peut causer des dégâts au niveau de cet équilibre. Tous les glucides sont métabolisés en sucre dans le corps, et produisent une réaction de montagne russe, déstabilisant ainsi les niveaux d’insuline et de glucose sanguin.

L’insuline est sécrétée par le pancréas pour contrôler le niveau de glucose dans le sang. Elle fait entrer le glucose dans les cellules pour que ces dernières puissent l’utiliser pour produire de l’énergie. Lorsque le corps est inondé de glucose, le pancréas répond en produisant un surplus d’insuline, ce qui risque d’avoir un effet de montagne russe en réduisant trop le glucose sanguin et en vous mettant en d’hypoglycémie. Ceci produit une chute du niveau d’énergie et des changements d’humeur. Avec le temps, cette constante surproduction d’insuline crée de sérieuses perturbations métaboliques à travers le corps, incluant la résistance à l’insuline et le diabète.

Un niveau élevé d’insuline fait que le corps a de la difficulté à utiliser les graisses, ce qui cause une prise de poids. L’augmentation de la pression sanguine et de l’activité des radicaux libres qui s’ensuit accélèrent le processus de vieillissement et le développement des maladies chroniques. La résistance à l’insuline et le prédiabète ont été reliés à une ménopause précoce dans des revues médicales telles que The Journal of Metabolism and Endocrinology, et The Journal of Reproductive Medicine.

Maintenir un niveau constant d’insuline est un aspect crucial de l’équilibre hormonal.. Il va donc sans dire que l’alimentation à faible index glycémique est à la base d’un régime santé, favorisant les aliments naturels et évitant dans la mesure du possible les aliments tranformés (tout ce qui se vend en boîte) . Et voici une règle simple à suivre : les glucides ne devraient jamais être consommés seuls, mais toujours accompagnés de protéines. Se souvenir aussi que le nombre de grammes de glucides ne devrait pas excéder le nombre de grammes de protéines dans chaque repas. Un biscuit mangé seul risque davantage de causer la prise de poids qu’un biscuit accompagné de fromage ou d’un peu de viande. Le fromage ou la viande va normaliser la réponse de l’insuline et éviter la baisse de glycémie qui s’en suivrait. Cinq minutes de marche ou d’exercice modéré après un repas diminue également la montée de l’insuline de façon significative.

Les aliments consommés crus produisent une moins grande élévation de l’insuline que les aliments cuits. Et cela s’applique également au système hormonal : quiconque mange des glucides non-contrebalancés avec des protéines n’obtiendront pas les résultats escomptés pour équilibrer les hormones. S’assurer que le corps est bien minéralisé avec des suppléments tels que la luzerne, aide également à conrôler l’insuline.

La thyroïde, glande maîtresse du métabolisme
La thyroïde a pour fonction primordiale de produire l’énergie cellulaire. La production de toutes les autres hormones est modifiée lorsque le niveau d’hormones thyroïdiennes diminue avec l’âge. Chaque aspect de la santé sera affecté par une thyroïde qui fonctionne au ralenti : poids, humeur, température corporelle, niveau d’énergie, et qualité des cheveux et de la peau. Les symptômes d’un niveau d’hormone thyroïdienne trop faible sont : gain de poids inexpliqué, fatigue, peau sèche, battements cardiaques irréguliers, apnée du sommeil, hypertension, douleur chronique, constipation, infections fréquentes, ongles cassants, faiblesse musculaire, pression sanguine basse, congestion des sinus, douleurs dans les articulatuions ou dans les muscles, enrouement, etc. Une carence en hormones thyroïdiennes ralentit le métabolisme et la production d’énergie. Ceci explique pourquoi les gens qui ont une baisse de la fonction thyroïdienne ont toujours froid, sont constipés et prennent du poids même s’ils mangent normalement. Le sélénium est un minéral important pour la synthèse normale des hormones thyroïdiennes. De plus, une dominance en œstrogène, qui se produit lors des perturbations hormonales du début de la ménopause, interfère avec cette fonction.

Au centre de chaque cellule, on retrouve la mitochondrie, que l’on appelle souvent «la fournaise cellulaire». C’est dans cette fournaise que l’énergie cellulaire est produite, et ce sont les hormones thyroïdiennes qui chauffent la fournaise. Sans une quantité suffisante de ces hormones, le feu commencera à s’éteindre. C’est pourquoi certaines personnes âgées semblent léthargiques et qu’un simple mouvement semble être pour elles une corvée. Mais les personnes plus jeunes peuvent également montrer des symptômes d’un faible niveau d’énergie cellulaire. C’est le genre de personnes qui tombent endormies dans un meeting ou pendant la lecture d’un livre. Lorsque l’énergie cellulaire devient trop faible, demeurer éveillé et alerte devient de plus en plus difficile.

Les problèmes de la glande thyroïde peuvent se produire à tout âge, mais habituellement de façon graduelle, ce qui fait qu’ils passent souvent inaperçus au début. On estime qu’au moins 27 millions de Nord-américains ont un problème de thyroïde non-diagnostiqué, et que la plupart d’entre eux sont des femmes. La dépression et les attaques de panique sont des symptômes qui accompagnent souvent les dysfonctions de la thyroïde. Si vous êtes fatigué(e) lorsque vous vous réveillez après une bonne nuit de sommeil ou que vous auriez besoin d’une sieste ou deux au cours de la journée, vous pourriez avoir des problèmes de thyroïde. Les cheveux tombent et la peau devient plus sèche et terne lorsque le niveau d’hormones thyroïdiennes est faible.

La plupart des médecins ne s’intéressent pas vraiment au fonctionnement de la thyroïde en général. Lorsqu’ils le font, la norme est d’effectuer un dosage de la TSH (Thyroid Stimulating Hormone). En théorie, un faible niveau de TSH signifie que tout est normal : le corps ne cherche pas à stimuler la production des hormones thyroïdiennes. En revanche, un niveau élevé de TSH indique que l’hypophyse essaie de stimuler cette production à cause d’un niveau trop bas de ces hormones. Toutefois, se fier seulement au niveau de TSH, comme le font bien des médecins, comporte certaines failles. La meilleure manière de savoir comment va votre thyroïde est de demander non seulement une analyse de la TSH, mais aussi le la T3 et de la T4 séparément, qui sont les hormones produites par la thyroïde.

Une faible fonction thyroïdienne peut être corrigée avec un supplément d’hormone thyroïdienne bio-identique en utilisant une quantité semblable à celle que le corps produit naturellement. Le produit Armour Thyroïde est disponible sous ordonnance. C’est un produit à base de thyroïde porcine qui est bio-identique à celle des humains. Ce produit sera reconnu par le corps comme une substance naturelle et risque moins de produire des effets secondaires. Cependant, la plupart des médecins ont tendance à prescrire Synthroid, un médicament à base d’hormones thyroïdiennes synthétiques. Indiquez à votre médecin que vous désirez utiliser une hormone bio-identique.

Par contre, avant de commencer à prendre un médicament pour la thyroïde, il est d’une importance capitale pour votre santé d’essayer de normaliser votre thyroïde sans médicament en rétablissant d’abord l’équilibre progestérone/oestrogène qui est perturbé à la préménopause et en nourrissant votre thyroïde avec un supplément de sélénium et d’iode ou de varech. Quand vous commencez à prendre des médicaments pour la thyroïde, vous créerez automatiquement une dépendance car cela rendra la glande de moins en moins capable de produire ses propres hormones.

 

 

 

 

Références:

Uzzi Reiss, M.D./O.B.-GYN, Natural Hormone Balance for Women.

T. S. Wiley, Lights Out.

Sabre Sciences, About Hormones.

Herb Slavin, M.D., Phillip Lee Miller, M.D., and Gordon Reynolds, M.D., interviewed by Suzanne Sommers, Ageless.

Suzanne Sommers, Breakthrough.

Source:
http://www.naturalnews.com/025242_thyroid_cortisol_body.html#ixzz2W1hXcXUi

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir