Dans notre société, beaucoup de femmes vivent des changements physiques très dramatiques entre la quarantaine et la cinquantaine –et ces changements peuvent ne pas être visibles pour leur entourage.

Souvent, Les changements que ces femmes vivent reflètent les changements au niveau de leurs hormones. Bien que ces symptômes puissent être causés par des habitudes alimentaires, des changements au niveau du style de vie ou de l’environnement – comme par exemple, l’insomnie. Plusus souvent qu’autrement, ces symptômes révèlent un déséquilibre hormonal.

Vous trouverez plus bas certains symptômes généraux que vous pourriez observer si vous suspectez certains changements hormonaux. Ces symptômes peuvent très bien être un effet secondaire de la ménopause, une période pendant laquelle le niveau d’oestrogène baisse, et la production d’ovules diminue.

Symptôme #1: Maux de tête et migraines

Les maux de tête et les migraines ont longtemps été liés à l’hormone féminine œstrogène. Cette puissante hormone contrôle les neurotransmetteurs au niveau du cerveau qui permettent de produire ou de soulager la sensation de douleur. C’est pourquoi une diminution du niveau d’œstrogènes peut causer des maux de tête.

Selon le site internet WomensHealth.gov, environ deux tiers des femmes qui ont des migraines de façon régulière déclarent que leurs symptômes se dissipent graduellement lorsqu’elles atteignent la ménopause. Mais pour les autres, les symptômes peuvent s’aggraver.

Symptôme #2: Perturbations du sommeil ou insomnie

Pendant la préménopause et la ménopause, les ovaires diminuent leur production de progestérone, hormone qui favorise le sommeil. Ceci peut être très préoccupant, et selon la National Sleep Foundation, ce déséquilibre hormonal peut causer des troubles du sommeil ou une difficulté à s’endormir. De plus, un niveau d’œstrogène trop bas peut même vous rendre plus vulnérable aux facteurs environnementaux, ce qui peut perturber le sommeil.

Symptôme #3: Irritabilité accrue

Pendant les différentes étapes de la ménopause, la fluctuation des niveaux d’hormones peut avoir un effet direct sur la façon dont le cerveau contrôle les émotions. Par conséquent, l’irritabilité est un effet secondaire observé très couramment lors de cette période étrange et difficile. Après tout, plus de 50% de toutes les femmes vivent des symptômes «émotionnels» lors de la préménopause. Ils incluent toutes sortes de perturbations de l’humeur, comme la colère, la tristesse, la mélancolie, qui peuvent vous faire expérimenter des hauts et des bas très rapidement.

Symptôme #4: Sudation excessive

Les bouffées de chaleur sont l’un des signes les plus évidents de la préménopause et de la ménopause. Cependant, chacune vit ce symptôme différemment. Chez certaines, les bouffées de chaleur ne sont pas accompagnées de sueurs, mais d’autres se sentent ''à la nage''constamment, même la nuit.

Selon WebMD, plus de 75% des femmes vivent des bouffées de chaleur et des sueurs autant pendant le jour que pendant la nuit lorsqu’elles arrivent à la préménopause. Et selon la Dr. Valerie Omicioli, professeur de gynécologie à l’Université du Maryland, pour 25 à 30% des femmes, ce problème peut être suffisamment sérieux pour affecter leur qualité de vie.    

Symptôme #5: Fatigue constante

Il existe plusieurs niveaux de fatigue. Ce qu’il faut surveiller, c’est la fatigue intense qui cause la faiblesse musculaire, l’épuisement, et qui réduit le niveau d’énergie. Ceci est différent de l’état de somnolence que l’on ressent juste avant de s’endormir.

Si vous vivez des symptômes qui sont plus prononcés que la normale, parlez-en à votre médecin. Cela pourrait être une manifestation du syndrome de la fatigue chronique qui ne s’améliore pas avec le repos. Ce symptôme peut avoir un impact négatif sur les activités tant physiques que mentales.

Symptôme #6: Sautes d’humeur

Le processus responsable des sautes d’humeur n’est pas entièrement clair, mais certaines études démontrent qu'il existe une forte corrélation entre les fluctuations hormonales et les changements au niveau émotionnel. Les hormones qui déclenchent l’ovulation et les menstruations aident également à la production de la sérotonine, une hormone qui aide à contrôler vos émotions.

Selon l’experte de la ménopause Eileen Durward pendant la transition de la ménopause, le niveau de ces hormones diminue, de sorte que la production de sérotonine diminue également,  Malheureusement, le déclin de ces hormones ne se fait pas toujours en douceur. Lorsque le niveau de sérotonine est élevé, vous aurez une meilleure humeur, alors qu’une diminution du niveau de sérotonine conduit à une dégradation de l’humeur.

Symptôme #7: Les problèmes digestifs

Les problèmes de digestion peuvent également apparaître avec les déséquilibres hormonaux. Lorsque vous traversez la préménopause ou la ménopause, le niveau d’œstrogènes diminue dans tout le corps, ce qui a un impact sur le niveau de cortisol. Lorsque le niveau d’oestrogènes est élevé, le cortisol est plus bas et cela affecte la glycémie et la pression artérielle.

Lorsque le niveau d’oestrogènes est trop bas, des montées d’adrénaliine peuvent être déclenchées plus facilement. Et selon Eileen Durward, une experte dans cw domaine,cela affecte la digestion. Vous pourriez avoir plus de gaz ou de ballonnements, ou bien devenir constipée plus facilement, conséquences d’une digestion incomplète.

Symptôme #8: Envies soudaines

Lorsque nous traversons la ménopause, certaines de nos hormones - en particulier l’insuline, l’adrénaline et le cortisol – traversent une période turbulente. Pendant que l’adrénaline et le cortisol gèrent notre niveau de stress, l’insuline contrôle la glycémie et va augmenter lorsque vous consommez trop de sucre ou d’aliments transformés.

Selon la Dr. Marcelle Pick, gynécologue,Lorsque vous vivez un déséquilibre hormonal, votre corps n’a habituellement pas les ressources pour produire une grande quantité d’hormones d'appui comme l’œstrogène et la progestérone . Ces hormones sont responsables d’un ensemble de processus, comme le métabolisme, la digestion, et l’appétit. Une perturbation de cet ensemble peut causer des symptômes tels que les rages de sucres, qui mènent à la prise de poids mais peut également affecter le fonctionnement du cerveau et causer des troubles de mémoire qui font craindre la sénilité.  

Symptôme #9: Pertes de mémoire soudaines

Il existe plusieurs facteurs pouvant mener à une perte de mémoire à court-terme et à une difficulté à se concentrer --entre autres le ralentissement  de la glande thyroïde.ett  la fatigue surrénalienne, le stress, le manque de sommeil et un déséquilibre hormonal.

Selon la Dre Magnolia Miller, experte en la matière,un faible niveau d’oestrogènes et de progestérone a un impact direct sur les neurotransmetteurs, qui affectent à leur tour l’humeur, le niveau de stress, la capacité à penser et la mémoire à court-terme.

Symptôme #10: Changements au niveau des seins

La diminution du niveau d’oestrogènes va affecter la peau de plusieurs façons. La peau peut devenir plus sèche et moins élastique. Les seins vont perdre de leur fermeté et de leur volume. De plus, la chute des niveaux d’hormones affectera les tissus conjonctifs des seins et les muscles. Selon des experts de Healthline, certains de ces changements incluent une apparence plus tendue, le déplacement des mamelons, et l’apparition de bosses. Si vous ressentez quelque chose d’anormal au niveau des seins (comme une bosse par exemple), il est préférable de prendre rendez-vous avec votre médecin pour une vérification. Par contre il faut se souvenir des dangers associés à la mammographie laquelle, selon des études récentes, augmente le risque de cancer du sein. La thermographie est une méthode considérée comme plus sécuritaire pour le dépistage précoce.     

 

Source*

http://www.littlethings.com/symptoms-of-hormonal-imbalance/

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir