Cette question a été posée au Dr Jonathan Wright, pionnier avec le Dr John Lee des hormones bio-identiques aux Etats-Unis.

Q: J’ai consulté mon médecin à cause de douleurs que j’avais aux seins. Ma mammographie était OK, mais mon médecin m’a dit que j’avais plusieurs petites bosses sur les seins. Elle m’a ensuite dit: c’est «juste» ce qu’on appelle, la maladie fibrokystique du sein et vous n’avez pas à vous inquiéter. Mais vu que cela me cause de la douleur et nuit à ma qualité de vie, j’aimerais bien régler ce problème si c’est possible. Avez-vous des informations au sujet de traitements naturels pour cette maladie?

Dr. Wright: La première chose à faire pour les femmes qui sont aux prises avec la maladie fibrokystique du sein, est d’éliminer toute source de caféine de votre alimentation. Certaines femmes peuvent boire tout le café qu’elles veulent sans jamais avoir de problèmes, mais malheureusement les femmes qui sont atteintes de la maladie fibrokystique du sein sont toujours sensibles au café.

Les femmes qui ont les seins fibrokystiques ont besoin de plus d’iode que les autres. En 1976, j’ai appris du Dr. John Myers* que la maladie fibrokystique du sein peut toujours être éliminée – et je dis bien toujours – par l’utilisation d’iode selon la méthode du Dr Myers, qui consistait à appliquer l’iode intravaginalement lorsque les femmes ont leurs ovaires. Le Dr Myers a constaté que ce traitement ne fonctionnait pas chez les femmes qui ont subi une ovariectomie. Par contre, l’iode peut être administré par voie orale pour ces femmes.

Pour les cas moins douloureux, je recommande de prendre soit 2 gouttes de Solution de Lugol, soit 2 gouttes de Tri-Quench (anciennement Triodide) de Scientific Botanicals ou soit un comprimé de Iodoral et ce quotidiennement. Il est facile de se procurer les deux derniers produits dans les magasins de produits naturels ou dans les pharmacies, mais la Solution de Lugol pourrait exiger une prescription du médecin. Peu importe le traitement choisi, assurez-vous de travailler avec un médecin qui s’assurera du bon fonctionnement de votre glande thyroïde pendant le traitement. (Heureusement, les problèmes sont plutôt rares avec ces quantités minimes, mais mieux vaut prévenir que guérir).

La plupart des femmes que j’ai suivies au cours des années ont vu une différence en moins d’un mois de traitement, mais vous devriez continuer le traitement jusqu’à ce que les bosses et la douleur soient complètement disparues. Toutefois, souvenez-vous que plus votre état est avancé, plus vous devrez utiliser la méthode du Dr Myers sur une longue période. Qui plus est, si vous continuez à utiliser l’iode, sachez que vous diminuerez vos chances d’avoir un cancer du sein.

Source: http://wrightnewsletter.com/2011/01/27/fibrocystic-breast-disease-2/

* Le Dr John Myers a été un pionnier de l’usage médicinal des minéraux dans les années 30 et 40. On lui doit d’avoir mis au point un traitement pour la fibrose kystique des seins. qui réduit substantiellement ou élimine à la fois les kystes et les symptômes de cette maladie chez la majorité des femmes grâce à l’utilisation orale ou topique de l’iode.

Commentaires   

0 #3 nicole picotte 16-12-2011 03:06
Merci beaucoup de ne plus employer cette (expression)a l,avenir cela me soulage profondément.
Citer
0 #2 Micheline 12-12-2011 14:55
Bonjour Nicole, À votre demande j'ai remplacé le terme "castrées" par "qui ont subi une ovariectomie". Toutefois, ce terme ne s'applique pas aux femmes qui n'ont plus leur utérus mais ont gardé leurs ovaires. La Dre Sylvie Demers dans son livre "Hormones au féminin" emploie ce terme en parlant de l'ablation des ovaires. C'est le terme technique qui s'applique à l'ablation des gonades (glandes qui produisent les hormones sexuelles) autant chez les hommes que chez les femmes. Comme le fait remarquer la Dre Demers, il est intéressant de noter que si un homme se fait enlever les testicules, on parle de "castration" et c'est tout un drame, alors que pour les femmes on cherche à "dorer la pilule" en évitant ce terme car c'est vrai que ça choque. Mais le plus choquant est que bien des ovariectomies sont faites de façon préventive, chose qui serait impensable pour les hommes.
Citer
0 #1 nicole 12-12-2011 01:55
s.v.p. c'est tu possible de ne plus employé l'expression femme castrée car je le suis moi-meme et je n'aime vraiment pas cette expression pour moi car ça sonne mal a mon oreille c'est déjà assez difficile comme ca ne plus avoir d'utérus avec son paquet de problèmes que cela comporte. De grace employé une autre expression. Merci a vous!
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir