Oui, car à l’état naturel la diosgénine est une source de phytoestrogènes. Les phytoestrogènes sont des substances actives dans les plantes qui ont la capacité d’agir dans notre corps comme des oestrogènes doux (semblables à l’oestriol, une sorte d’oestrogène que notre corps produit qui n’a pas d’effet stimulant sur les cellules). Selon le Dr Henri Joyeux (voir références) ils peuvent avoir un rôle préventif très important en faisant concurrence à nos oestrogènes plus stimulants comme l’oestradiol pour occuper nos récepteurs cellulaires d’oestrogène. Ils peuvent également servir à l’équilibre hormonal pour la même raison.

De plus, ils peuvent avoir un rôle pour appuyer les glandes surrénales qui deviennent les principales sources de progestérone produite par le corps à la ménopause. Cependant, même si des autorités comme le Dr Joyeux s’attendent à ce que les phytoestrogènes pourraient avoir un rôle semblable à notre oestrogène au niveau de la préservation de la masse osseuse, les suppléments présentement disponibles (crèmes ou comprimés) n’ont pas la capacité de la progestérone naturelle bio-identique pour aider à stimuler la fonction ostéoblastique et augmenter efficacement la masse osseuse.