Par le Dr. Michael E. Platt, M.D.

Il est étonnant de constater à quel point la communauté médicale en sait si peu au sujet de la progestérone, et spécialement au sujet des conséquences d’une déficience en cette hormone. Dans plusieurs cas, ces conséquences peuvent être évitées en utilisant une thérapie hormonale substitutive (THS) à base de progestérone naturelle. Il est très facile pour un médecin d’émettre un diagnostic de carence en progestérone, puisque les femmes qui en sont affectées sont celles qui souffrent du syndrome pré-menstruel (SPM), de crampes menstruelles sévères, de maux de tête, et de sensibilité des seins. Elles ont aussi une dominance en oestrogènes et elles finissent très souvent par souffrir de complications comme des fibromes utérins, ou la maladie fibrokystique du sein.

Un article récemment publié dans la revue médicale anglaise The Lancet, indique que les femmes qui souffrent de la maladie fibrokystique du sein sont plus à risque d’avoir le cancer du sein. Ceci n’est pas surprenant si nous considérons le fait que la maladie fibrokystique du sein survient surtout chez des femmes qui ont de faibles niveaux de progestérone. De faibles niveaux de progestérone mènent à une production accrue d’oestrogènes. Et l’œstrogène est impliqué dans la progression du cancer.

Chez les femmes en péri-ménopause, l’utilisation de la progestérone élimine les SPM, les crampes menstruelles, les maux de tête, et la sensibilité des seins. De plus, cette hormone aide à éliminer les migraines et les allergies, incluant l’asthme. La progestérone prévient la prise de poids pour plusieurs raisons: elle est thermogénique – ce qui aide à l’élimination des graisses – et elle aide la glande thyroïde à mieux fonctionner. Et, le plus important: la progestérone empêche la sur-production de l’insuline, qui est l’hormone principalement impliquée dans la création et l’entreposage des graisses.

Pour les femmes qui ont déjà la maladie fibrokystique du sein ou des fibromes utérins, l’utilisation d’une crème à la progestérone naturelle va aider à faire disparaître le problème. À travers le corps, il existe plus de 300 différents types de récepteurs pour la progestérone, donc il est facile de comprendre pourquoi cette hormone est si importante. Les femmes qui ont de faibles niveaux de progestérone souffrent souvent de nausées lorsqu’elles sont enceintes, et sont plus à risque d’avoir une fausse-couche. 

Pour les femmes qui sont en ménopause, la progestérone naturelle devrait être l’hormone principale dans les thérapies hormonales substitutives, et non l’œstrogène comme c’est encore le cas actuellement. La progestérone naturelle est plus bénéfique que l’œstrogène pour prévenir l’ostéoporose, car elle prévient non seulement la perte osseuse, mais elle aide aussi à fixer le calcium. L’œstrogène est dommageable pour les vaisseaux sanguins, et c’est la raison pour laquelle il n’est pas recommandé aux femmes qui souffrent de maladies coronariennes. La progestérone est très bénéfique pour les vaisseaux sanguins, et elle prévient aussi les spasmes des artères coronaires. 

Comme cela a été dit précédemment, l’œstrogénothérapie (hormonothérapie à base d’œstrogène seul) est reconnue pour être carcinogène. En fait, pendant la première année où le Prémarin est sorti sur le marché, 60 000 femmes ont développé un cancer de l’utérus. Et par la suite, les femmes qui avaient encore leur utérus se sont vu prescrire des progestines synthétiques comme le Provera pour accompagner l’œstrogène et pour prévenir le cancer de l’utérus. On sait que l’œstrogène a toujours été un facteur de risque pour le cancer du sein, mais récemment, on a aussi découvert que le Provera double le risque d’avoir ce cancer. Par ailleurs, la progestérone naturelle aide à prévenir le cancer du sein, de l’utérus et des ovaires  et c’est pourquoi la Nature fait en sorte que l’œstrogène et toujours contrebalancé par la progestérone dans le corps. 

De plus, l’œstrogène et les progestines synthétiques sont lipogéniques – c’est-à-dire qu’elles aident à la production des graisses et à la cellulite. La progestérone naturelle aide à éliminer les gras. La progestérone est «l’hormone du bonheur» chez les femmes et aide à avoir une meilleure libido – ce que l’œstrogène ne fait pas. 

Il y a plusieurs facteurs que vous devez considérer: 

1. Prévention des maladies
Il est beaucoup plus facile de prévenir les maladies que de les traiter. Il est très probable que le cancer du sein puisse être évité avec la simple administration d’une hormone naturelle comme la progestérone. 

2. Équilibre hormonal
Il est extrêmement important pour le corps que toutes les hormones soient en équilibre. Les hormones fonctionnent en harmonie, comme un orchestre. Une déficience d’une seule hormone mène souvent à la surproduction des autres hormones, ce qui perturbe toute l’homéostasie du corps, parfois avec des conséquences fâcheuses. Une simple analyse sanguine peut déterminer les niveaux d’hormones, mais il est préférable d’avoir recours à une analyse salivaire ou urinaire pour avoir des données précises qui permettront de faire un choix judicieux de traitement hormonal substitutif et rétablir l’équilibre hormonal qui augmentera l’efficacité de plusieurs hormones et aboutira à une meilleure santé, une meilleure qualité de vie et une plus grande longévité.

3. La progestérone n’est pas un médicament
Une dernière chose à garder à l’esprit. Je réalise que la plupart des gens qui lisent cet article penseront probablement que: «Si la progestérone est si bénéfique, alors pourquoi n’en entendons-nous pas parler davantage?» N’oubliez pas que ce sont les affaires qui mènent le monde. Les compagnies pharmaceutiques font beaucoup d’argent. Elles ne peuvent faire breveter un produit qui est naturellement produit dans la nature et n’ont de toute façon pas d’intérêt pour les hormones naturelles. Les compagnies pharmaceutiques financent la plupart des études qui portent sur les médicaments, et ces études sont la source principale des articles publiés dans les revues médicales. C’est la raison pour laquelle la plupart des médecins ne connaissent pas la progestérone naturelle ou les autres hormones naturelles, qui peuvent être utilisées dans une thérapie hormonale substitutive. Cela a permis au Prémarin, et à d’autres produits hormonaux qui sont connus pour causer le cancer et des dommages aux vaisseaux sanguins, d’être les médicaments les plus largement vendus dans le monde.

MICHAEL E. PLATT, M.D.

Vous trouverez plus d’informations sur son site web: www.drplatt.com

Traduit et publié avec la permission du Dr. Michael Platt qui est l’auteur d’un best-seller sur les hormones bio-identiques: «The Miracle of Bio-Identical Hormones: How I Lost My Fatigue, Hot Flashes, ADHD, ADD, Fibromyalgia, PMS, Osteoporosis, Weight, Sexual Dysfunction, Anger, Migraines., etc.»

Source:
http://www.thevoicemagazine.com/health-and-healing/health-healing-drugs/natural-progesterone-the-miracle-hormone-cure-for-women.html

Commentaire de Micheline:
La situation concernant l’hormonothérapie a changé dramatiquement avec la publication, à l’été 2002, de l’importante étude Women’s Health Initiative (WHI) qui a démontré les effets néfastes des hormones synthétiques comme le Premarin (à base d’urine de jument gravide) et le Provera (acétate de médroxyprogestérone), aussi appelés Prempro lorsque les deux sont combinés.  D’autres études ont depuis ce temps démontré que l’hormonothérapie à base d’hormones bio-identiques, bien dosée selon les besoins individuels, était beaucoup plus sécuritaire et très efficace.  Les hormones bio-identiques peuvent maintenant être prescrites par les médecins, p.ex. Estrogel, un gel topique à base d’œstradiol 17b bio-identique, et Prometrium, qui est de la progestérone bio-identique prise oralement.  Les médecins peuvent également prescrire des crèmes hormonales dosées sur mesure   Malheureusement, et malgré la disponibilité des hormones bio-identiques, beaucoup de médecins en ignorent encore l’existence.

 

 

 

Commentaires   

+2 #3 sarah 28-01-2016 07:13
Bonjour, je suis adepte du SMP le plus fort , 15jrs par mois j ai les symptomes d une femme enceinte, depression, gonflé, mal de tete, mauvaise humeur, perte de libido, très mal au ovaires.
Depuis que je prends de la progesterone naturelle , je revis , j ai en meme temps un stérilet sans hormone, donc régule mes hormones en fonction des symptômes qui apparaissent, vers l ovulation, je sens mon ventre qui gonfle, je démarre la progesteronepour 15jrs environ , j arrête a l arriver les règles .
Parlons en en !!!! aidons les femmes qui souffrent
Citer
-1 #2 Gene 18-11-2015 15:46
Citation en provenance du commentaire précédent de P.M :
Bonjours, je me demandais si la prise d'une cure d'hormone peut être nocif si je prend comme moyen de contraception la pilule; et étant à la limite du cholestérol?
Merci.


---Bonjour , ce qui est nocif est la prise d'un contraceptif oral. C'est des hormones de synthèse, il faut éliminer cette option de nos vies. Lire le livre du Dr Jonh Lee : ''tout savoir sur la préménaupose'' La prise de la progestérone naturelle n'est pas nocif au contraire. j'en fait moi-même l'usage et merci la vie, j'ai réglé mon problème d'endométriose. Bonne chance !
Citer
-2 #1 P.M 29-05-2013 19:30
Bonjours, je me demandais si la prise d'une cure d'hormone peut être nocif si je prend comme moyen de contraception la pilule; et étant à la limite du cholestérol?
Merci.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir