Tel que l'indique l'article sur la DHEA intitulé «Du nouveau sur la DHEA» publié sur le blogue de Julie, des études menées au Québec sur les bienfaits potentiels de cette hormone pour les femmes sont encourageantes. Mais il faut noter que la forme de supplémentation en DHEA qui a été mise à l'essai par le Dr Fernand Labrie et son équipe est pour usage topique ou intravaginal. Il ne s'agit pas de comprimés à prendre oralement. Même si la DHEA est suffisamment sécuritaire pour être en vente libre aux États-Unis sous forme orale et qu'elle présente un grand nombre de bienfaits autant pour les femmes que pour les hommes, les femmes doivent être prudentes dans l'usage de cette hormone car dans les voies de biosynthèse des hormones stéroïdes, elle est le précurseur direct des androgènes (dont la testostérone) et des oestrogènes. 

Nous avons besoin d'œstrogène toute notre vie durant, et si nous en manquons, bien des désagréments nous guettent, dont la sécheresse vaginale, l'incontinence, la perte de collagène (qui va accélérer l'apparition des rides et l'usure des articulations), les troubles de mémoire, les bouffées de chaleur à la ménopause et la perte de masse osseuse. C'est pourquoi la nature nous donne un système de rechange pour en produire lorsque nos ovaires prennent leur retraite! Ce système est basé sur la production surrénalienne de DHEA. À partir de la DHEA, le corps produira d'abord des androgènes dont la testostérone et à partir des androgènes l'œstrogène sera produit par l'action de l'enzyme aromatase dans les tissus adipeux. Le hic est que la progestérone dont nous avons besoin pour contrebalancer les androgènes et les oestrogènes n'est pas dérivée de la DHEA – elle est produite directement par les surrénales et cette production tend à baisser avec l'âge. Donc, toute femme qui utilise de la DHEA en supplément ferait bien d'utiliser également un supplément de progestérone bio-identique pour contrebalancer autant les androgènes que les oestrogènes qui seront synthétisés à partir de cette hormone.

Comme on sait, l'œstrogène est une arme à deux tranchants: d'une part cette hormone joue plusieurs rôles vitaux chez la femme, par exemple pour maintenir la santé des tissus et des os, mais d'autre part en présence d'un surplus d'oméga 6 dans l'alimentation le foie peut métaboliser les «bons» oestrogènes comme l'œstradiol 17b en «mauvais» œstrogène comme le 16a-hydroxyestrone, qui est impliqué dans les mutations cellulaires qui aboutissent au cancer du sein.1 Il est donc très sage pour les femmes de se protéger de ce genre d'éventualité en ayant recours à des plantes qui fournissent des éléments de désintoxication du foie et qui aident à bien métaboliser les oestrogènes. Parmi ces plantes celles dont l'efficacité a été démontrée il y a:

  • L'indole-3-carbinol (I-3-C) provenant des légumes crucifères et qui aide à dégrader les mauvais oestrogènes en oestrogènes non toxiques et à protéger les tissus contre la stimulation oestrogénique. Toute femme soucieuse de sa santé hormonale devrait utiliser un supplément d'I-3-C.
  • L'extrait de thé vert, une bonne source de polyphénols et de flavonoïdes qui sont de puissants antioxydants qui se sont avérés efficaces pour réduire les risques de cancers hormonodépendants.
  • La curcumine extraite du cari, une épice indienne bien connue. C'est un puissant anti-inflammatoire qui entrave le développement des cellules cancéreuses. Son action anti-inflammatoire joue un rôle pour prévenir la décalcification des os. La curcumine a également des effets bénéfiques sur les lipides sanguins, le cerveau et le pancréas. On obtient une meilleure assimilation d'un supplément de curcumine lorsqu'il contient également un extrait de poivre noir (Piper nigrum).
  • Le romarin, qui est reconnu comme antioxydant jouant un rôle dans la prévention du cancer du sein en détoxifiant les mauvais oestrogènes.
  • Le lycopène, particulièrement abondant dans les tomates. Ce nutriment s'est distingué pour son rôle dans la prévention des troubles de la prostate chez les hommes, mais un apport de 6,5 mg par jour aide à réduire de 36% le risque de cancer du sein chez les femmes.
  • Le sulphoraphane, provenant des pousses de brocoli, s'ajoute à l'I-3-C pour aider à la détoxication des xénoestrogènes, qui sont des mauvais oestrogènes provenant principalement des produits chimiques dans l'eau, les produits de nettoyage et l'environnement.

Un produit contenant tous ces ingrédients est le EstroSense de la ligne Lorna Vanderhaeghe, disponible dans les magasins d'aliments naturels et sur la Boutique Naturo sous l'onglet «Boutiques».

Avantages de la DHEA transdermique
Comme pour tous les suppléments d'hormones, l'administration transdermique permet d'épargner le foie et éviter la métabolisation «de premier passage» que subissent les hormones prises par voie orale. Il est vrai que pour la DHEA, le passage au foie présente un avantage car cela permet l'ajout d'un ion de sulfate qui transforme cette hormone en sa forme plus active, le sulfate de DHEA (DHEA-S). Par contre des études récentes ont démontré que la forme transdermique présente des avantages considérables que les femmes apprécieront. En effet, une étude menée au Centre de recherche du Centre hospitalier de l'université Laval par le Dr E. Calvo et son équipe2 et dont les résultats ont été publiés en 2008 a permis de découvrir que l'application topique de la DHEA activait plus de 50 gènes qui augmentaient la production naturelle de collagène au niveau de la peau. On sait qu'avec la baisse d'œstrogène à la ménopause, le collagène qui maintient l'apparence jeune de la peau diminue et les rides apparaissent.

L'équipe du Dr Calvo a également découvert que l'application topique de la DHEA sous les pieds réduit l'expression des gènes qui augmentent la tendance de la peau à former des callosités. Qui plus est, on a constaté que la crème à la DHEA stimulait la production du sébum, la matière huileuse dont la peau a besoin pour demeurer hydratée et douce et qui contient des antimicrobiens naturels pour la protéger contre les microbes et autres pathogènes. Une autre découverte est que la crème à la DHEA a aidé à retarder l'amincissement et le plissement de la peau que la baisse de collagène produit et qui est un signe de vieillissement bien redouté chez les femmes.

Étant donné l'efficacité avec laquelle la progestérone administrée par voie transdermique est absorbée par le corps, on peut présumer que l'application topique de la DHEA aura des effets systémiques. Mais le fait que la DHEA soit en vente libre aux É.-U. depuis plusieurs décennies sans qu'il n'y ait jamais eu de rapport d'effet nocif, permet d'en conclure qu'elle présente une bonne marge de sécurité. De toute façon, la plupart des crèmes à la DHEA qui sont présentement sur le marché *-- à moins qu'il s'agisse de formulations spécifiquement pour les hommes -- ne contiennent pas plus de 15 mg de DHEA par application, qui est une dose très minime qui n'aura probablement qu'un effet localisé. Bien sûr, si vous avez des antécédents de cancer hormonodépendant il serait peut-être plus sage de vous en abstenir. Dans l'étude menée par le Dr Labrie sur l'application intravaginale de la DHEA, on a constaté que cet apport en DHEA n'occasionnait pas une hausse systémique d'oestrogène, et par conséquent présentait une grande marge de sécurité pour les femmes à risque de cancer du sein.3

Un effet de la surdose de DHEA qui se fait sentir très rapidement, est une augmentation de la pilosité faciale, due à la conversion de la DHEA vers les androgènes. Il ne s'agit alors que de faire une pause d'un ou deux mois puis de diminuer la dose pour que ce problème disparaisse de lui-même. Il ne faut pas oublier non plus que la progestérone sous forme transdermique peut aider à éviter ce genre de problème car elle entrave la conversion de la testostérone en dihydrotestostérone (DHT) un métabolite dont les effets androgènes sont plus puissants que ceux de la testostérone et qui sont principalement responsables de la pilosité faciale et de l'alopécie androgénique (la perte de cheveux de type androgène) chez les deux sexes.4 Et comme on sait, à la ménopause, cela peut arriver aux femmes ménopausées même en l'absence de tout supplément hormonal.

* Voir onglet «Boutiques»

Sources:

1 Pour mieux comprendre ces mutations, référez-vous au livre du Dr John R. Lee, M.D. «Tout savoir sur le cancer du sein», Éditions Sully (disponible chez Biosfaire à Montréal, www.biosfaire.com).
2 http://www.novoseek.com/DocumentDetailAction.action?numdocs=0&filters=&corpus=MEDLINE&criterion=1&showType=2&docId=19013239&query=%22Martel, Céline%22[id:author:aut_3966388207_2619410192_1]
3 http://www.novoseek.com/DocumentDetailAction.action?numdocs=0&filters=&corpus=MEDLINE&criterion=1&showType=2&docId=19424093&query=%22Martel, Céline%22[id:author:aut_3966388207_2619410192_1]
4 Pour plus de détails concernant cette conversion et le rôle de la progestérone pour l'entraver, voir l'article intitulé «La santé hormonale au masculin: une approche holistique».
 
 
 
 

www.santedesfemmes.com

Commentaires   

0 #2 Santé 2000 15-05-2014 21:21
Bonjour Floriane,
Le 7-Keto est un métabolite de la DHEA qui ne se transforme pas en d'autres hormones comme le fait la DHEA. La sécheresse vaginale, le manque de libido et même les cystites sont des signes de carences en oestrogène ou en testostérone. L'oestrogène considéré le plus sécuritaire est l'oestriol, qui est beaucoup plus faible que l'oestradiol, l'oestrogène généralement prescrit par les médecins. Le Dr John Lee recommande l'oestriol dans ses livres comme étant efficace pour la sécheresse vaginale. La crème EMP qui se vend sur le site boutiqueantiage.com contient cet oestrogène ainsi que de la progestérone. La progestérone peut vous aider pour la libido en rendant la testostérone que votre corps produit plus efficace. Sinon, vous pourriez essayer la Testro-Care pour femmes, sur la même boutique. Il s'agit d'un produit homéopathique qui favorise la sécrétion naturelle de la testostérone.

Bonne santé au naturel.
L'équipe de Santé 2000
Citer
0 #1 Pedretti 14-05-2014 13:46
Bonjour, J'ai acheté sur votre site la 7keto DHEA, je viens de commencer 1 cpr par jour. Je n'ai pas choisi la DHEA afin d'éviter des risques de cancers (maman décédée: cancer des ovaires), je n'ai plus d'utérus ni d'ovaires, ma grande question : la 7keto va-t-elle m'aider pour la sécheresse vaginale, la libido et les cystites? Malgré des nombreuses descriptions sur internet sur la 7keto je n'ai pas trouvé de réponse claire à ma question.
Meilleures salutations
Floriane
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir