On entend beaucoup parler de l’intolérance au gluten de nos jours, mais bien peu de femmes savent qu’à la préménopause leur sensibilité au gluten peut augmenter et devenir une intolérance et même une maladie aux conséquences graves. Près d’un Nord-américain sur cent souffre de la maladie cœliaque, et cette maladie affecte davantage les femmes. Cependant, puisque les gens qui ont cette maladie ne font pas toujours le lien avec leurs symptômes, les chercheurs dans ce domaine croient que beaucoup de gens qui ont une intolérance au gluten ne le savent pas et que leurs médecins n’arrivent pas toujours à correctement diagnostiquer certains problèmes digestifs qui apparaissent au mitan de la vie. 

La maladie cœliaque
Voici la définition que donne Wikipedia de la maladie cœliaque:

«La maladie cœliaque (parfois appelée cœliaquie ou intolérance au gluten ou sprue, prononcée «séliak»), est une maladie auto-immune caractérisée par une atteinte de tout ou partie des villosités recouvrant l’intestin grêle. Cette maladie est due à une intolérance au gluten et aux protéines apparentées que l'on trouve dans certaines ceréales (blé, seigle, orge, épeautre). Il en résulte une malabsorption et donc des carences alimentaires. Les personnes cœliaques doivent s'abstenir à vie de consommer les produits contenant ces glutens, ce qui permet en général une régression complète des symptômes de la maladie».

Donc on sait que la maladie cœliaque peut causer des déficiences nutritionnelles très sévères, qui auront plusieurs effets pervers à travers le corps, y compris au niveau de l’équilibre hormonal. C’est pourquoi il arrive fréquemment que les femmes qui souffrent de la maladie cœliaque aient également des problèmes de fertilité et une ménopause plus précoce.

L’impact de la maladie cœliaque sur la santé hormonale
La ménopause – le moment où vos règles cessent et où vous perdrez la capacité de devenir enceinte – survient normalement entre 45 et 55 ans, avec une moyenne de 51 ans. Lorsque vous entrez dans la période de la ménopause, la production d’oestrogènes et de progestérone diminue dramatiquement, et vos ovaires cessent de produire des ovules à chaque mois. Les femmes qui souffrent de la maladie cœliaque vont avoir leur ménopause beaucoup plus tôt, et même souvent avant l’âge de 40 ans, surtout si elles continuent à consommer du gluten. Même si elles n’entrent pas en ménopause avant l’âge de 40 ans, leurs règles vont se terminer beaucoup plus tôt que les femmes non atteintes de cette maladie.

Si vous souffrez de la maladie cœliaque et que vous adoptez une alimentation stricte sans gluten, vous pourriez éviter que votre ménopause arrive trop rapidement. À l’heure actuelle, l’alimentation sans gluten représente le seul traitement disponible pour la maladie cœliaque.

Recherche
Dans une étude publiée en 2010 dans la revue médicale BMC Gastroenterology, les chercheurs ont répertorié les problèmes de la vie reproductive de 62 femmes italiennes qui souffraient de la maladie cœliaque, en ce qui concerne l’âge de la ménopause, et ce, en comparant leurs résultats avec ceux de femmes normales d’un groupe contrôle. Deux tiers des femmes cœliaque ont rapporté des problèmes au niveau du cycle menstruel, et plusieurs ont eu ces problèmes bien avant que des symptômes gastro-intestinaux n’apparaissent. De plus, plusieurs femmes cœliaques rapportent avoir eu leur ménopause bien avant les femmes du groupe contrôle.

Dans plusieurs cas, lorsque les femmes étaient diagnostiquées et débutaient une alimentation sans gluten, les problèmes menstruels se corrigeaient d’eux-mêmes. Ceci leur évitait également d’avoir leur ménopause de façon trop précoce.

Que faire si vous êtes ménopausée et que vous avez la maladie cœliaque
Si vous avez déjà atteint la ménopause, que vous êtes diagnostiquée cœliaque, et que vous cessez de consommer du gluten, alors il est possible – mais pas toujours – que vos règles recommencent. Dans tous les cas, vous devez adhérer à cette alimentation de façon stricte; tricher, même occasionnellement, produira une inflammation chronique et fera des dommages à votre intestin grêle. Ceci mènera encore à des déficiences nutritionnelles qui augmenteront le risque d’avoir d’autres problèmes de santé tels que l’ostéoporose.

 

 

Pour plus d’information:
http://www.livestrong.com/article/506994-menopause-gluten/#ixzz2Cox24qRT

Réféfrences:

Source:
ttp://www.livestrong.com/article/506994-menopause-gluten/

Commentaires   

0 #7 Nadia 04-02-2016 15:43
Bonjour.Moi aussi je suis coeliaque et ma ménopause a commencé.J'ai 53 ans tout se passe à merveille sauf que je perds du poids assez vite. Et pourtant je "triche" de temps à temps sinon je n'ai plus la force de pousser une simple porte...Comme je travaille je ne mange que des aliments à base de farine de riz (crêpes vietnamiennes garnies, brioches farcies) et desserts laitiers. Par contre aucun dîner le soir, cela m'est strictement interdit.
Citer
0 #6 Gin Bergeron 28-02-2014 22:12
Eh bien je viens possiblement de trouver la réponse pourquoi j'ai débuté ma ménopause à 47 ans en lisant que 62 femmes italiennes qui souffraient de la maladie cœliaque... J'ai 60 ans et l'an passé j'ai découvert, via une biopsie lors de la coloscopie que je souffrais d'une colite Collagénique, collagène tapissant l'intestin (malheureusement,il ne s'étend pas à la bonne place...) Toutefois suite à une prise de sang, j'ai été testé négative pour le gluten, mais je vois bien quand j'en mange je gonfle. P.S. je suis moitié italienne/québecoise, ceci explique cela... mais pas tout évidemment. Merci
Citer
0 #5 sandrine 09-01-2013 21:25
Bonjour, un petit témoignage de l'impact du gluten sur l'équilibre hormonal...réglée à 17 ans et ayant toujours eu un cycle totalement irrégulier, j'ai enchaîné les déséquilibres et problèmes hormonaux qu'on a essayé de régler par des hormones synthétiques...en vain...pour au final découvrir à 30 ans que j'avais un adénome hypophysaire avec une hypophyse qui s'emballait complètement!! A33 ans je décide d'adopter un régime sans gluten et sans caséine après avoir fait qques recherches et depuis je suis réglée normalement avec un cycle de 30 jours et un spm qui persiste malgré tout...mais je craque de temps en temps!!...imaginez le succés si j'arrivai à m'y tenir totalement...bon courage à tous ceux qui sont dans mon cas n'hésitez pas ça vaut le coup!!
Citer
0 #4 Micheline 21-12-2012 16:17
Bonjour Gilles, Merci pour votre commentaire, qui est très apprécié. J'aime bien avoir la réaction des hommes à nos articles. Et en passant, le système hormonal des hommes et des femmes est essentiellement identique, sauf pour la quantité de testostérone et oestrogène produit par les gonades (testicules et ovaires). Le gluten aura donc chez les hommes sensibles à cette substance un effet similaire à ce qu'on décrit pour les femmes dans cet article sauf bien sûr en ce qui a trait aux problèmes qui apparaissent à la préménopause. Mais il ne faut pas oublier que les hommes ont aussi une baisse hormonale au mitan de la vie qu'on appelle maintenant l'andropause. C'est pourquoi l'intolérance au gluten peut aussi se manifester de façon similaire chez les hommes qui dépassent la cinquantaine.
Bonne santé au naturel !
Micheline, Santedesfemmes.com
Citer
0 #3 Marie-Josée 21-12-2012 14:44
Bonjour, Je ne sais pas si vraiment je fais une intolérance au gluten, mais j'avais des problèmes intestinaux très incommodants. J'ai réglé ce problème à 75% en intégrant une poudre prébiotique (Immuno k de Kami) à mon yogourt le matin. En y allant très graduellement, car à forte dose les douleurs étaient intenses. Donc, en débutant avec 1/4 c. à thé et en augmentant après une semaine et deux semaines la dose, j'ai vu le miracle se produire. C'est à essayer !
Citer
0 #2 Gilles 21-12-2012 13:50
Bonjour ! Je sais que cette section est pour les femmes mais j,ai lu l,article sur le gluten et je voulais quand même faire un petit commentaire au cas ou ça pourrait vous intéresser ! ceci pour vous dire que je constate parfois de sérieux problème digestif et beaucoup de flatuence lorsque je consomme certaine sorte de céréale mais je ne savais pas que ça pouvait aussi affecter le système hormonale!

Merci et bonne journée ! Gilles.
Citer
0 #1 PACAUT 21-12-2012 08:46
Excellent article Micheline
Merci
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir