Cet article a été écrit par Court Tuttle, le fondateur de The Gluten Free Diet. Court a découvert que le gluten était responsable de plusieurs problèmes de santé dans sa vie – tels que l’insomnie, une faiblesse musculaire et un niveau d’énergie variable – à cause de son effet sur la production des hormones dans le corps. Il mentionnait cela dans son dernier article qui parle de son succès avec la diète sans gluten (success on a gluten free diet). Nous lui avons donc demandé de nous en dire davantage sur la façon dont l’intolérance au gluten peut affecter nos hormones. Voici sept points saillants qu'il a mis en évidence :  

  1. Une augmentation des hormones du stress

    Nos corps sont très bien équipés pour gérer le stress. Si nous sommes attaqués par un chien enragé, nos glandes surrénales réagiront en augmentant notre rapidité, notre force et notre capacité à nous sauver en courant ou bien à agripper une arme pour faire face à l’agresseur.

    Le problème c’est que nos corps ne sont pas entraînés pour gérer un stress de façon continue. Lorsque vous vivez un problème avec votre mari, vous ne pouvez pas vous sauver en courant ou bien vous armer pour l’attaque. Et devinez ce qui arrive lorsque votre intestin est constamment irrité par le gluten (ou par d’autres irritants)... Vos glandes surrénales produiront constamment du cortisol, et vous finirez par vous impatienter avec vos enfants beaucoup plus souvent que vous ne le voudriez.

  2. La fluctuation du cortisol

    Si vos hormones du stress sont élevées pendant trop longtemps, vos glandes surrénales vont s’épuiser. Elles vont cesser de fonctionner efficacement, ce qui causera des fluctuations d’énergie majeures. Les personnes qui vivent cela auront tendance à avoir une bonne énergie à certaines périodes de la journée et à se sentir vidés à d’autres périodes.

    Cet état s’appelle la fatigue surrénalienne et il a été estimé que 80% des gens en seront affectés au moins une fois dans leur vie. J’ai personnellement souffert de fatigue surrénalienne pendant un bon moment et j’étais complètement à terre pendant la journée. Ironiquement, j’étais réveillé pendant toute la nuit. La cause? Le gluten. Ce petit diable!

  3. Des hormones sexuelles déséquilibrées

    Malheureusement, les hormones du stress comme l’adrénaline et le cortisol sont fabriquées à partir du même précurseur que les hormones sexuelles. Donc, si votre cortisol et votre adrénaline sont constamment élevées, vos hormones sexuelles vont éventuellement diminuer, faute de matière première pour les fabriquer. Il existe de nombreuses études qui rapportent ce phénomène. Lorsque j’ai été atteint de fatigue surrénalienne, je devenais de plus en plus faible au niveau musculaire lorsque je m’entraînais au gym. Pas très plaisant. 

  4. Un taux de sucre sanguin anormal

    Le cortisol a pour effet de demander à votre corps d’utiliser ses réserves de protéines (muscles) pour augmenter votre niveau d’énergie, et il le fait via un processus que l’on appelle la gluconéogenèse. Pendant ce temps, l’insuline ne peut fonctionner adéquatement et cela produit la résistance à l’insuline. Malheureusement, le corps demeure résistant à l’insuline aussi longtemps que le cortisol reste élevé dans le sang, et cela cause de nombreux problèmes de santé dont une augmentation de l’appétit. En théorie, votre corps devrait utiliser l’insuline pour contrôler la quantité de sucre qui provient des aliments que vous consommez, et les hormones devraient avertir votre corps lorsque vous avez suffisamment mangé. Avec une augmentation du taux de cortisol, ce processus est en panne, ce qui cause le problème #5.

  5. La prise de poids

    Un haut niveau de glucose dans le sang et des cellules qui ne répondent pas bien à l’insuline fait que notre corps a envie de consommer du sucre. Lorsque notre corps veut du sucre, cela nous donnera le goût de manger – vous le devinerez bien – du sucre.

    En tant que personne qui en a aidé beaucoup d’autres à perdre du poids, je peux vous dire que le contrôle de l’appétit est l’aspect le plus crucial pour pouvoir maintenir un poids-santé. Si vous êtes toujours en train de vous battre avec votre appétit, vous aurez beaucoup de difficulté à y parvenir.

  6. La suppression du système immunitaire

    S’il fonctionne adéquatement, notre système immunitaire est extrêmement efficace dans la prévention des maladies. Toutefois, si votre taux de cortisol demeure élevé de façon chronique, cela causera des dommages à votre système immunitaire.

    Connaissez-vous quelqu’un qui est souvent malade, ou bien êtes-vous souvent malade vous-même? Si oui, il y a de très fortes chances que d’une façon ou d’une autre, votre système immunitaire soit endommagé. Et l’intolérance au gluten est une des causes probables.

  7. L'acné

    Si notre corps est en santé et équilibré, nous ne devrions pas avoir de l’acné à l’âge adulte. Toutefois, lorsque les hormones deviennent déséquilibrées à cause de l’intolérance au gluten ou d’une autre substance, l’acné devient difficile à contrôler. Il y a différents facteurs qui causent la surproduction de sébum (la cause de l’acné à l’âge adulte):

    - Des problèmes au niveau du taux de sucre sanguin
    - Un intestin perméable
    - L'inflammation chronique
    - La résistance à l'insuline

Conclusion
La plupart des gens qui sont sensibles au gluten ne savent pas qu’ils le sont. Ils ont appris à vivre avec leurs problèmes de santé, pensant que ces problèmes font partie d’une vie normale lorsqu’on vieillit. J’ai vécu personnellement avec certains de ces problèmes pendant des années et je me trouve très chanceux d’avoir découvert que le gluten en était responsable. Heureusement, ces connaissances m’ont aidé à aider les autres à identifier et à traiter leurs problèmes. Espérons qu’avec de meilleures connaissances sur le sujet, vous pourriez aider à faire la même chose.

Soyez sociables, et partagez!

Par le Dr Court Tuttle,  auteur de "The Gluten Free Diet". 

 

Commentaires

1. Amy, le 26 juin 2012

J’ai eu tous ces problèmes de santé!! De plus, mes règles étaient très irrégulières. Pendant 3 ans, je me suis résignée à penser que c’était comme ça lorsqu’on avait donné naissance à six enfants et qu’on vieillissait. Mais maintenant, 4 mois après avoir commencé une alimentation sans gluten, ma peau est plus belle, j’ai plus d’énergie, et mes règles sont redevenues régulières.

Lorsque quelqu’un me dit que c’est probablement une coïncidence, je me mets à rire. Dimanche dernier, quelqu’un à l’église m’a dit que je rayonnais depuis quelques temps. Et c’est drôle lorsque je vois les gens être choqués lorsque je leur dit que je n’ai pas triché, que je n’ai pas touché une seule fois à un aliment contenant du gluten. Mais pourquoi le ferais-je? Pourquoi voudrais-je que tous ces problèmes de santé reviennent, alors que je me sens si bien? Je sais que quelque chose au niveau hormonal a causé ce changement en moi. Je n’avais jamais eu ces problèmes de santé avant la naissance de mon sixième enfant. Et devinez quoi? Cette enfant est intolérante au gluten également. Quelque chose au niveau de ma grossesse a tourné ma vie à l’envers. Mais c’est OK j’ai découvert la source de mon problème. Au moins je me sens mieux maintenant.

2. Laura, le 27 juin 2012

Merci beaucoup pour cet article. Je savais qu’il y avait une corrélation entre le taux de sucre sanguin et le stress, mais je n’en étais pas si certaine.

Je suis enceinte (presque 29 semaines) de mon premier enfant. J’ai fait un test de tolérance au glucose la semaine dernière et j’ai échoué – par 21 points! Je n’avais pas de surplus de poids avant de devenir enceinte, mais j’ai pris déjà beaucoup trop de poids pendant cette grossesse. J’ai mangé du «comfort food» trop souvent, et j’ai engraissé des fesses. Mais une chose que j’ai remarqué, c’est que j’étais incroyablement stressée dernièrement. J’ai dit à ma sage-femme la semaine dernière, que j’étais constamment en mode «panique». Prête à me battre – ou à fuir – à tout moment.

J’ai continué à avoir une alimentation sans gluten pendant ma grossesse (j’ai peur des effets du gluten sur mon corps, maintenant que je sais à quel point cela m’affecte), mais votre article m’a vraiment interpellée, surtout lorsque vous avez parlé de la relation entre le taux de sucre sanguin et les hormones du stress.

Je dois retourner pour faire un test de glucose de 3 heures demain, et je ne m’en réjouis pas d’avance. La nuit dernière, mon mari et moi avons eu une grande discussion au sujet de notre alimentation, et nous prévoyons adopter une alimentation de type pré-diabétique/diabétique, au moins pour la durée de la grossesse. Je réalise que tous les systèmes de notre corps sont reliés entre eux, et que lorsque l’un de ces systèmes est déséquilibré, les autres vont essayer de s’ajuster pour compenser le problème, ce qui mène à encore plus de problèmes. Il y a trois ans, le fait d’avoir identifié le gluten comme responsable de plusieurs de mes problèmes de santé n’est que la pointe de l’iceberg. Maintenant que je suis enceinte et que j’ai une résistance à l’insuline qui n’était pas là avant, je réalise que j’ai fait des erreurs et je sais maintenant ce que je dois les corriger. Une des corrections que je dois faire est de réduire le stress dans ma vie et cesser de consommer du «comfort food».

Une des choses frustrantes, en ce qui concerne les aliments sans gluten vendus dans les magasins de ma région, c’est qu’ils semblent tous faits à partir de farine de riz et de fécule de maïs – seulement des sucres! Ces aliments n’aident pas vraiment à réduire le taux de sucre sanguin, et ils sont aussi mauvais que les sucres raffinés. Au moins, j’aime le gruau de quinoa. J’ai aussi acheté mon premier sac d’avoine sans gluten, que j’ai un peu peur d’essayer, car la dernière fois que j’ai mangé de l’avoine, j’ai eu une horrible réaction d’intolérance (c’était la marque Quaker).

Merci pour cet article. Il m’a beaucoup aidé à digérer mes derniers résultats d’analyses sanguines!

Commentaire de Micheline:  Laura, vous apportez un excellent point concernant le régime sans gluten. Le fait est qu'il est difficile de trouver du pain ou des pâtes sans gluten à faible index glycémique ! Comme vous dites, le riz et la fécule de maïs sont des sucres dans notre système digestif.  Ces sucres déclenchent une montée d'insuline qui risque d'annuler en grande partie les bienfaits d'un régime sans gluten sans compter la prise de poids que cela va susciter et qui aura un impact sur le système hormonal. Alors quoi manger pour le petit-déjeuner ? Ça devient compliqué, n'est-ce pas?  J'ai trouvé une solution avec le régime Atkins. Avant de rejeter l'idée de ce régime à cause de la mauvaise réputation qu'on lui a fait, injustement à mon avis, je vous suggère de lire l'article suivant de Jean-Marc Dupuis : "Le régime auquel je crois".  Cela vaut quelques minutes de votre temps et vous donnera à tout le moins une piste de solution pour résoudre le dilemme de l'alimentation sans gluten à faible index glycémique. Voici le lien:

http://www.santenatureinnovation.fr/quelles-solutions/nutrition/le-regime-auquel-je-crois

Source:
http://www.glutenfreecookingschool.com/archives/7-hormonal-issues-related-to-gluten-sensitivity-and-intolerance/

Commentaires   

0 #1 Yolande 24-12-2012 05:38
Bonjour Laura,

C'est la première fois que je dépose un commentaire et je suis ravie de pouvoir vous faire des propositions.

Cette épice stabilise le sucre sanguin de Jean-Marc DUPUIS

www.santenatureinnovation.fr/epice-sucresanguin

Vous avez aussi la plante qui s'appelle STEVIA 30 fois plus sucrée que le sucre mais qui ne contient pas de sucre. A utiliser à froid.

Je suis enchantée de découvrir le Club des Femmes qui s'entraident.

Joyeuses fêtes de fin d'année.

Yolande, Martinique lundi 24/12/2012
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir