Un article publié le 7 novembre 2009 dans le journal Breast Cancer Research and Treatment fait état d’une découverte par des scientifiques de l’université du Michigan que la curcumine, un ingrédient extrait du safran d’Inde, (communément appelé curcuma), et la pipérine, extrait du poivre noir, aident à inhiber la prolifération des cellules souches qui alimentent le cancer du sein.

Les cellules souches sont des cellules non différenciées qui peuvent devenir des cellules de toute sorte à l’intérieur d’un organe. Le principal chercheur, le Dr Madhuri Kakarala, M.D., explique que «La théorie concernant les cellules souches postule que les tumeurs malignes ont leur origine dans les cellules souches à cause de l’effet d’autogénération des cellules.» Selon cette hypothèse, la réapparition du cancer après la chimiothérapie est due au fait que ce traitement n’est pas efficace contre les cellules souches malignes. Ainsi, si on arrive à éliminer les cellules souches cancéreuses et à réduire le nombre de cellules souches normales, le risque de récidive pourrait être diminué.

Les chercheurs ont comparé les différentes concentrations de curcumine et de pipérine dans une substance administrée in vitro dans des cellules épithéliales du sein. Les quantités de curcumine et de pipérine administrés représentaient 20 fois la puissance de ce qui pourrait être consommé dans l’alimentation. Ils ont constaté une réduction des marqueurs pour les cellules souches des seins dans les cultures traitées avec la plus faible concentration de curcumine, et une inhibition complète en doublant cette concentration. L’addition de la pipérine à la curcumine a donné une réduction des cellules souches encore plus grande, tout en n’ayant aucun effet sur le développement des cellules normales. «Ceci a démontré que ces ingrédients naturels n’ont aucune toxicité pour les tissus mammaires normaux», a remarqué le Dr Kakarala.

Ce rapport est le premier à conclure que la curcumine combinée à la biopérine peut prévenir le cancer en ciblant les cellules souches. Ce mécanisme a le potentiel de prévenir les tumeurs sensibles à l’oestrogène de même que les cancers plus agressifs qui ne sont pas stimulés par l’œstrogène.

«Si nous pouvons limiter le nombre de cellules souches, nous pouvons limiter le nombre de cellules qui ont le potentiel de former des tumeurs» note le Dr Kakarala, et il ajoute: «Les femmes ayant un risque élevé de cancer du sein peuvent choisir de prendre le tamoxifen ou le raloxifène à des fins de prévention, mais la plupart des femmes ne veulent pas prendre ces médicaments à cause de leur toxicité élevée. Le concept que des éléments qu’on trouve dans les aliments peuvent aider est très attrayant, d’autant plus que la curcumine et la biopérine semblent avoir un très faible potentiel de toxicité.»

La curcumine a un grand nombre d’autres effets dans le corps. Toutefois, une de ses fonctions les plus importantes, est l’habilité de la curcumine d’entraver les signaux de croissance émis par les cellules cancéreuses qui stimulent l’angiogenèse (le développement de nouveaux vaisseaux sanguins dans la tumeur).

Référence:
www.lef.org/newsletter/2009/1215_Curcumin-Bioperine-Target-Breast-Cancer-Stem-Cells.htm

Commentaire de Micheline…
Notez que ce texte est une traduction fidèle de l’article de référence. Cet article parle aussi de cinq autres mécanismes anticancer prouvés de la curcumine, tous documentés dans des articles publiés dans des revues scientifiques. Toutefois il était trop long de les inclure ici. Si vous lisez l’anglais, allez à la référence ci-dessus.

En passant, et ceci est un autre aspect très important des bienfaits de la curcumine, elle possède des propriétés anti-inflammatoires qui en font un puissant allié pour la santé cardiovasculaire.

Je vous mettrais cependant en garde contre l’idée que vous puissiez obtenir tous ces bienfaits en mangeant des plats au curry. Par exemple, le supplément de curcumine vendu par la Life Extension Foundation (www.lef.org) contient 95% de curcuminoïdes, accompagnés de la Biopérine, un thermo-nutriment extrait du poivre. Cet ingrédient assure la biodisponibilité de la curcumine. Donc, ne vous en faites pas si vous n’aimez pas la cuisine indienne, vous n’arriveriez jamais à obtenir le genre de bienfaits dont on parle dans cet article seulement en bouffant des plats aromatisés avec cette épice!


www.santedesfemmes.com

Commentaires   

0 #5 Micheline 08-03-2012 22:11
Boujour Florian, un grand merci pour ces renseignements très utiles -- je suis un peu déçue que la curcumine de Life Extension ne soit pas "top of the line" car je leur ai toujours fait confiance pour la qualité et l'intégrité de leurs produits.
Citer
0 #4 Florian 16-02-2012 15:15
Apparemment la curcumine et les extraits d'epices fabriqués en basse qualité font des curcumines moins cheres qui sont normalement faites pour un usage comme colorant utilisé en quantités minimes en alimentaire ou pour colorer des tissus.
mais dès lors que des quantités en doses plus élevées doivent etre apportées pour apporter des doses actives pour l'immunité notamment et pour des personnes hypersensibles deja sujettes a l'inflammation, les résidus de solvants des curcumines de basse qualité me semblent à proscrire; c'est pourquoi j'attire l'attention pour ce necessaire souci de qualité auquel on doit veiller en naturo comme en phyto. Nous avons deja bien assez de polluants autour de nous pour en rajouter dans les plantes que l'on conseille aux patients. Non ?
Citer
0 #3 Florian 16-02-2012 15:07
Merci Micheline et bravo pour votre site.la recherche de curcumine obtenue sans solvant de type acetate d'ethyle ou acetone tels qu'utilisés dans la plupart des curcumines sur le marché est une quête assez difficile. Au Canada on peut trouver de la curcumine associées a des extraits de poivre et de gingembre garantis sans solvant de ce type dans des extraits hydroalcooliques chez Biolorenco par exemple http://www.biolonreco.ca/Supplements_alimentaires_naturels.html . c'est un procédé qui est fourni par un laboratoire français qui a fait pas mal de recherches depuis des annees sur la curcumine pour leur produit naturel Doluperine très prescrit en Europe depuis plusieurs années http://www.holistica.fr/doluperine.htm. ou encore en scandinavie le produit Kurkuma strong de vivisanté http://www.vivisante.com/default.asp?id=tutkimukset-anticip-fi . tous les autres labo a qui j'ai demandé la nature des solvants , ils utilisent de l'acetone ou de l'acetate d'ethyle :-?
Citer
0 #2 Micheline 14-02-2012 04:58
Bonjour Florian. Merci de votre commentaire, qui est très apprécié. Je serais très intéressée d'avoir le nom d'un fabricant qui utilise cette technologie.
Citer
0 #1 Florian 12-02-2012 17:27
apres resneignements pris , malheureusement la façon dont est realisé l'extrait de LEF est obtenu par extraction avec un solvant ( acetate d'ethyle ) dont les residus de solvants ne sont pas sans dangers. IL convient de preferer la prise de curcumine extrait hydroalcoolique sec titré en curcumine avec extrait de poivre ( piperine ) tous deux extraits sans solvants de synthese. il en existe d'autres extraits en gélules sur le marché canadien et français garantis ainsi sans solvants de synthese.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir