Si vous prenez un supplément de calcium + vitamine D, mais que vous avez une carence en vitamine K, il semblerait qu’il vaille mieux ne rien prendre du tout. Ceci a été démontré dans une méta-analyse récemment publiée dans le British Medical Journal (BMJ), qui a relié les suppléments de calcium à un risque plus élevé d’avoir une crise cardiaque.

La conclusion de cette méta-analyse devrait donner à réfléchir à bien des médecins qui prescrivent des suppléments qui ne contiennent que du carbonate de calcium et de la vitamine D:

«The likely adverse effect of calcium supplements on cardiovascular events, taken together with the possible adverse effect on incidence of hip fracture2 58 and its modest overall efficacy in reducing fracture (about 10% reduction in total fractures)2 3 suggest that a reassessment of the role of calcium supplements in the prevention and treatment of osteoporosis is warranted.»

En d’autres mots: «Le peu d’efficacité du calcium pour réduire les fractures en général et son impact négatif sur l’incidence des fractures de la hanche et des événements cardiovasculaires suggèrent la nécessité d’entreprendre une ré-évaluation du rôle des suppléments de calcium dans la prévention et le traitement de l’ostéoporose.»

Il faut se rappeler que le calcium n’est qu’UN des éléments qui jouent un rôle dans la santé du système osseux. Cette méta-analyse a compilé les données des études impliquant des personnes prenant un supplément de calcium uniquement, sans nutriments complémentaires comme le magnésium, la vitamine D et la vitamine K. Il est ressorti de cette analyse qu’en l’absence de ces importants cofacteurs, le calcium peut avoir des effets négatifs, comme l’accumulation dans les artères coronaires qui augmentent le risque d’infarctus.

Si vous prenez un supplément de calcium, vous devez l’équilibrer, AU MINIMUM, avec un supplément de vitamine D, de vitamine K et de magnésium. Il est également important d’avoir un niveau adéquat de silice, d’acides gras omega-3, et de faire assez d’exercice, qui sont tous des facteurs importants pour la santé non seulement de votre système cardiovasculaire mais aussi pour la santé de vos os.

Des os en santé ça veut dire quoi?
L’ostéoporose est principalement un problème pour les femmes à la périménopause à cause de la baisse des hormones qui se produit avec l’arrêt de l’ovulation. Le moyen classique de diagnostiquer l’ostéopénie (diminution de la densité des os) et l’ostéoporose est un test de densitométrie osseuse par radiographie (DEXA scan), qui mesure spécifiquement la densité osseuse, ou le degré de minéralisation de vos os.

Mais pour avoir des os en santé, il faut bien plus que la densité – chose que bien des médecins qui prescrivent les bisphosphonates comme le Fosamax ou l’Actonel pour contrer les ravages de l’ostéoporose semblent oublier.

Vos os sont faits de minéraux enveloppés dans une matrice de collagène. Les minéraux donnent à vos os une rigidité et une densité, mais le collagène leur donne de la flexibilité. Sans flexibilité, ils deviennent cassants et peuvent se briser facilement. Donc densité n’égale pas solidité! Un exemple serait la craie que les enseignants utilisent pour écrire au tableau en classe: c’est dense mais très cassant!

Les cellules de notre corps se renouvellent constamment y compris celles des os. Les cellules mortes doivent être résorbées pour faire place à des nouvelles cellules. Pour les os ce sont les ostéoclastes (cellules spécialisées à cet effet) qui accomplissent cette tâche. Avant la ménopause, les oestrogènes ont un rôle important dans le maintien de la masse osseuse en contrôlant l’activité des ostéoclastes – s’ils s’activent trop la résorption osseuse devient trop rapide et cela rend les os poreux, comme une éponge. Mais avec la baisse d’œstrogène qui se produit avec l’arrêt de l’ovulation, ce système de contrôle fonctionne moins bien et bien des femmes se retrouvent avec de l’ostéopénie ou de l’ostéoporose. Plutôt que de prescrire des hormones bio-identiques pour rétablir l’équilibre du système hormonal naturellement, bien des médecins préfèrent maintenant prescrire des bisphosphonates dont les plus connus sont Fosamax, Actonel et Boniva (à noter que ce type de médicament existe sous bien d’autres marques de commerce). Et, bien sûr, la plupart des médecins prescriront ou recommanderont un apport en calcium – et peut-être (avec un peu de chance) penseront-ils aussi à recommander la vitamine D et le magnésium.

Le mythe du calcium: révision de la théorie de la minéralisation osseuse
Les pays dont la population consomme le plus de suppléments de calcium ont le plus grand nombre de cas d’ostéoporose – soit les États-Unis, le Canada et les pays scandinaves. Ceci est communément appelé le «paradoxe du calcium».

Le fait est que les guides alimentaires de ces pays sont basés sur une théorie incorrecte de la minéralisation osseuse.

Lorsque vous utilisez la mauvaise sorte de calcium, ou lorsque la capacité de votre corps à diriger le calcium aux bons endroits dans le corps se détériore (comme lorsque vous avez une carence en vitamine K), le calcium se dépose à des endroits où il ne devrait pas – comme du sable dans un engrenage.

David Wolfe, nutritionniste et «gourou» de l’alimentation crue, a étudié en profondeur et a publié des articles au sujet des processus physiologiques associés à l’absorption du calcium. Dans une entrevue, Wolfe parle du mythe entourant le rôle du calcium dans la santé des os:

«L’idée que le calcium construit les os constitue un des mythes les plus répandus, tenaces et dangereux dans le domaine de la santé. C’est le résultat d’une conception simpliste de la biochimie du corps humain.»

«Il existe des preuves solides qui expliquent que si vous prenez des suppléments de calcium – prenons par exemple le calcium provenant du corail, ou encore des coquilles d’huîtres – il est presque impossible pour votre corps de l’assimiler pour construire les os et augmenter la densité osseuse. Au mieux, il y aura une augmentation de la densité osseuse de 1 ou 2%, ce qui n’est pas satisfaisant.» Selon Wolfe et ses collègues, ces dépôts de calcium sédimentés sont une des facteurs qui contribuent le plus aux problèmes de santé suivants:

article calcium

Comment la vitamine K peut vous éviter de devenir un «récif de corail» ambulant
Ce qui complique le problème des dépôts de calcium sont les nanobactéries qui utilisent ce mauvais calcium à leur avantage, en se formant des carapaces de phosphate de calcium qui leur servent d’armure défensive contre votre système immunitaire, comme la coquille d’une palourde protège la palourde.

Lorsque la carapace durcit, des toxines comme le mercure, les pesticides, et les plastiques y sont emprisonnées, ce qui explique pourquoi il est si difficile pour vous d’éliminer ces toxines de votre corps. Cet espace encapsulé forme également une excellente cachette pour les virus opportunistes, les bactéries et les mycoses.

La surconsommation de calcium crée des carences en d’autres minéraux et des déséquilibres. Et la civilisation occidentale surconsomme les produits riches en calcium et les suppléments.

Selon Rudolf Steiner, le père fondateur de l’agriculture biodynamique:

«La majorité des formes de calcium sont gravitationnelles et canalisent ou conduisent des forces qui accélèrent la gravité. Plus une personne consomme de suppléments de calcium, plus elle est ramenée rapidement à la terre pour être recyclée.»

Vous ne désirez certainement pas devenir un récif de corail humain – ou bien être «recyclé dans la terre» avant votre temps!

En vous assurant d’un apport adéquat de vitamines D et K, votre corps travaillera de façon synergique pour escorter le calcium aux endroits spécifiques où il est requis, tout en prévenant son accumulation dans les endroits où il peut être nuisible.

Mais, qu’est-ce qui augmente VRAIMENT la force des os?
Vos os sont en réalité composés d’au moins une douzaine de minéraux. Comme le Dr Robert Thompson explique dans son livre «The calcium lie» (Le mensonge du calcium), si vous focussez seulement sur le calcium, la qualité de vos os va en souffrir et vous augmentez votre risque de souffrir d’ostéoporose.

Il est plus probable que votre corps puisse utiliser correctement le calcium si ce dernier est dérivé des plantes. Les bonnes sources de calcium incluent les fromages de lait cru provenant de vaches élevées en patûrage (des vaches qui ont mangé directement de l’herbe fraîche) et les légumes verts – en particulier les légumes verts foncés à feuilles et les jus de graminées en herbe (herbe d’orge ou de blé), pour n’en nommer que quelques uns.

Parmi les sources alimentaires de silice mentionnons le concombre, les poivrons, les tomates, la luzerne et l’avoine. Les herbes reconnues comme source de silice comprennent la prêle et l’ortie. Un supplément de silice qui se démarque est le BioSil ch-OSA, un générateur de collagène dont l’efficacité a été confirmée par des études.

Une bonne source de magnésium est le cacao biologique cru. Oui, le chocolat noir de haute qualité est très riche en magnésium!

Il ne faut pas oublier non plus les oligo-éléments, dont une bonne source est le sel rose de l’Himalaya, qui contient 84 oligo-éléments dont votre corps a besoin.

Quelques recommandations du Dr Thompson pour optimiser la santé des os…

  1. Optimisez votre niveau de vitamine D soit en vous exposant à la lumière naturelle du soleil (15 minutes sans écran solaire) ou en utilisant un supplément, (2 000 UI en été et 5 000 UI en hiver).
  2. Optimisez votre niveau de vitamine K en utilisant une combinaison d’aliments (légumes verts à feuilles, aliments fermentés comme le natto, les fromages crus, etc.) et un supplément de vitamine K2 au besoin. L’apport quotidien recommandé de vitamine K2 est de 150-300 mcg. Cette vitamine est l’alliée indispensable du calcium qui l’empêchera d’avoir des effets négatifs.
  3. Assurez-vous de faire de l’exercice régulièrement, ce qui est très bénéfique aussi bien pour votre squelette que pour votre système cardiovasculaire.
  4. Consommez une grande variété d’aliments entiers, frais, biologiques, incluant des légumes, des fruits, des noix, des graines, de la viande et des œufs biologiques et des fromages au lait cru. Diminuez au maximum le sucre, et toutes les céréales raffinées, y compris les pâtes alimentaires.
  5. Utilisez un supplément d’acides gras omega-3 de préférence de source animale – comme par exemple l’huile de Krill.
  6. Assurez-vous d’avoir un nombre d’heures suffisant de sommeil réparateur chaque nuit.
  7. Assurez-vous de bien gérer le stress dans votre vie puisque l’on sait qu’il a un impact significatif sur votre système hormonal, dont dépend la santé de vos os.

Un supplément de calcium qui réunit les cofacteurs mentionnés dans cet article est le «Strong Bones» de New Roots.  Même si ce supplément comprend de la vitamine K, c’est quand même une bonne idée de le prendre avec un jus vert à base de graminées en herbe (herbe de blé ou herbe d’orge). Pour plus d’information sur ce type de produit voir «BarleyLife» sur le site www.aimpourlasante.com

  

 

 

Références:

Commentaires   

0 #1 Monique Côté 28-04-2013 00:50
en consultant les dernières recherches le seul calcium assimilable provient d'une algue et se vend sous le nom d'ALGAECAL PLUS super et recommandé pas les chercheurs.
Merci Monique Côté
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir