Les maladies cardiaques sont l’une des causes principales de mortalité, et le cholestérol est fréquemment pointé comme coupable. Mais cela est-il justifié?

Depuis les 60 dernières années, la recherche a plusieurs fois démontré qu’il n’y avait pas de corrélation entre un taux de cholestérol élevé et la formation de la plaque qui mène aux maladies cardiaques. Malgré cela, le mythe impliquant les dangers du cholestérol persiste encore.

Après avoir mené pendant près de 80 ans plusieurs études sur la science des lipides, les maladies cardio-vasculaires, et la nutrition, le Dr. Fred Kummerow— qui est âgé de près de 100 ans – a une chose ou deux à dire à ce sujet. En fait, il est le premier chercheur à avoir identifié quel type de gras faisait réellement boucher les artères (on croyait à ce moment-là, et, incroyablement, on continue de croire aujourd’hui que le cholestérol provenant des gras saturés est le grand coupable).

Depuis la fin des années 70, le Dr Kummerow a aussi étudié l’équilibre des nutriments dans l’alimentation américaine qui mène à l’obésité. Son nouveau livre, «Cholesterol Is Not the Culprit» (le cholestérol n’est pas coupable), se concentre sur la chimie de base de l’alimentation, la façon dont le corps fonctionne, et comment la nourriture agit dans cette équation.

À l’instar du Dr Michel de Lorgeril (Cholestérol, Mensonges set propagande) le Dr. Kummerow démontre que ce n’est pas le cholestérol qui cause les maladies cardio-vasculaires – qu’il est sécuritaire de consommer des œufs entiers par exemple – et que c’est plutôt les gras trans qui sont à blâmer. Il a été l’un des premiers à faire cette association, et à publier un article scientifique à ce sujet, et tout cela remonte à 1957.

«C’était le premier article qui démontrait que les acides gras trans, qui sont présents dans les gras hydrogénés, sont la cause des maladies cardio-vasculaires,» dit-il dans un article récent.(1)

Les gras trans et le cholestérol oxydé sont les vrais responsables des maladies cardiaques
Le Dr. Kummerow a récemment publié un article (1) qui démontre qu’il y a deux sortes de lipides qui sont responsables des maladies cardiaques. Le premier type est le gras trans, dont on a beaucoup entendu parler depuis une décennie, et que l’on retrouve surtout dans l’huile partiellement hydrogénée et l’’autre est le cholestérol oxydé, qui se forme lorsque certaines huiles sont chauffée. La principale source de cholestérol oxydé sont les aliments frits. Le jaune d’œuf en poudre est un autre exemple d’un aliment sain dont le chauffage peut endommager les gras au point de créer du cholestérol oxydé nuisible pour la santé. Le cholestérol oxydé cause une augmentation de la formation des thromboxanes – un facteur qui perturbe la coagulation sanguine. Encore une fois, nous ne parlons pas ici du cholestérol alimentaire naturel, p.ex. dans le jaune d’oeuf liquide, qui est sa forme naturelle et qui constitue d'ailleurs un des aliments les plus riches en vitamines que l'on puisse ajouter à notre alimentation.

Le Dr Kummerow précise: «Vous avez les prostacyclines qui gardent le sang en circulation, et les thromboxanes qui font coaguler le sang. Vous devez être très prudents et garder un bon ratio entre ces deux molécules dans votre sang. C’est l’explication simple [de ce qui cause les maladies cardiaques],» souligne-t-il «En 2011, 325 000 personnes sont décédées subitement... et nous allons continuer à voir de plus en plus de gens qui meurent soudainement de cette façon tant que les gras trans ne seront pas retirés de notre alimentation. En 1958, j’ai démontré que si on nourrit un rat avec des gras trans et qu’ensuite, on retire les gras trans de son alimentation, un mois plus tard, les gras trans sont... métabolisés. Il n’y aura plus de gras trans dans son organisme. Si les autorités de la santé décidaient aujourd’hui d’éliminer les gras trans de notre alimentation, en un mois, les gens qui consommaient ce genre de gras l’élimineraient complètement de leur organisme. Il y aurait donc, année après année, beaucoup moins de morts subites

Éviter les aliments transformés est la façon la plus simple de protéger votre cœur
Le fait que votre corps puisse éliminer les gras trans à l’intérieur d’une période d’un mois est encourageant. Pourtant, la réalité tragique est que 95% de la nourriture que la plupart des Nord-américains consomment sont des aliments transformés qui regorgent de gras trans. Le message-clé ici est que vous n’avez pas besoin d’attendre après les autorités sanitaires pour éliminer les gras trans de votre alimentation. Vous pouvez éviter ces gras simplement en éliminant au maximum tous les aliments transformés, qui incluent également la nourriture vendue dans les restaurants. Si vous pouvez éliminer ces aliments de votre alimentation, et les remplacer par des légumes frais cultivés localement, des gras santé, et des protéines animales en quantité appropriée, vous courrez beaucoup moins le risque de mourir d’une crise cardiaque.

Une autre clé pour la santé du cœur est d’équilibrer vos ratios d’oméga-3/oméga-6, car ces acides gras aident votre corps à reconstruire les cellules qui fabriquent la prostacycline dans vos artères, et qui aident à garder une bonne circulation sanguine. La déficience en oméga-3 peut causer ou contribuer à de sérieux problèmes de santé, autant physiques que mentaux, et peuvent être un facteur significatif impliqué dans les 96 000 décès prématurés qui surviennent chaque année. Voici (ci-dessous) plus d’information au sujet des meilleures sources de ces gras.

Comment éviter la calcification des artères
Pour la santé des os nous avons également besoin d’avoir des concentrations appropriées de calcium, magnésium, sodium et potassium, qui sont généralement tous présents dans les aliments entiers. Mais on sait que certains de ces minéraux peuvent présenter un danger pour les artères. L’information suivante vous donnera une idée de la façon dont ces nutriments entrent en jeu : en analysant la composition des veines, le Dr. Kummerow a démontré que les gens qui subissent des pontages ont entre 40 et 60 % d’une substance appelée sphingomyéline dans leurs artères. La sphingomyéline fait partie des 5 phospholipides qui entourent la cellule artérielle pour la protéger. La quantité de sphingomyéline change avec le temps, et dépend en grande partie de votre alimentation. Les gras oxydés favorisent la production de sphingomyéline.

«Lorsque la moitié de l’artère est fabriquée avec de la sphingomyéline, les sels minéraux présents dans le sang vont lui conférer une charge négative. Vu que le calcium a une charge positive, il va adhérer à la paroi des artères, causant graduellement une calcification de l’artère coronaire,» explique-t-il.

«C’est bien connu maintenant que la calcification des artères est impliquée dans les maladies cardiaques, au point où le sang ne peut plus circuler librement dans l’artère coronaire. Le cœur ne peut plus s’approvisionner adéquatement en sang et il commence à souffrir. C’est à ce moment-là que vous allez voir un médecin, et qu’il va tenter de vous sauver la vie en vous envoyant subir un pontage. Il y a 300 000 personnes qui subissent des pontages chaque année aux États-Unis. Il est donc important de garder vos artères en santé et non-calcifiées et vous pouvez faire cela en évitant de consommer des gras oxydés qui sont les premiers responsables de la calcification des artères.»

Conseil santé de la part d’un centenaire...
Le Dr. Kummerow a été le premier à découvrir que les gras trans étaient une cause majeure de maladies cardiaques. Il approche l’âge de 100 ans et il continue à travailler, à faire de la recherche et son cerveau est plus aiguisé que jamais. En tout cas, il est certainement un testament vivant ce qu’une bonne hygiène de vie peut faire pour vous!

«Voici ce que je vous conseille: vous devez avoir une alimentation-santé,» dit-il. «et vous devez faire de l’exercice chaque jour. J’ai l’habitude d’aller nager le midi, pendant une demi-heure, et ensuite je prends mon dîner au laboratoire. Je vais aussi de la maison au travail en vélo, ce qui constitue 2 kilomètres de route.» C'est assez impressionnant de la part d'un homme qui a presque 100 ans...

Autre point important à retenir...

Les vitamines K2 et D sont aussi des joueurs importants dans la santé oprimale et la longévité et certains chercheurs comme la Dre Stephanie Seneff, pensent que l’optimisation du taux de vitamine D provenant d’une exposition au soleil de façon régulière (au lieu de prendre un supplément) serait la clé pour optimiser la santé cardiovasculaire. Des études récentes publiées dans la revue Menopause (2) semblent également supporter les théories de la Dre Seneff au sujet du lien cholestérol-vitamine D.

Un point important à retenir est que lorsque vous prenez de la vitamine D par voie orale, vous augmentez votre besoin en vitamine K2. Le rôle biologique de la vitamine K2 est de distribuer le calcium aux bons endroits dans le corps, comme les os et les dents. Elle aide également à enlever le calcium des endroits du corps ou il ne devrait pas se fixer, comme dans les artères et dans les tissus mous. Les symptômes d’une intoxication à la vitamine D sont en fait causés par une carence en vitamine K2, incluant la calcification inappropriée qui peut mener au durcissement des artères.

Le sucre – une autre source principale de maladies cardiaques
Il est important de se souvenir que le sucre est un autre principal coupable dans le développement des maladies cardiaques. Pour protéger la santé de votre cœur, vous avez besoin de traiter votre résistance à l’insuline et à la leptine, qui est le résultat d’une alimentation trop riche en glucides et en céréales. Pour inverser de façon sécuritaire et efficace la résistance à l’insuline et à la leptine, et ainsi diminuer vos risques de maladies cardiaques, vous devez:

  1. Éviter le sucre raffiné, le fructose concentré (en extrait), et les céréales si vous êtes résistant à l’insuline. Ceci veut aussi dire que vous devriez éviter pratiquement toute nourriture transformée.

  2. Consommez des aliments santé et entier, idéalement biologiques, et remplacez les céréales par :
    • Une grande quantité de légumes.
    • Une quantité modérée de protéines de bonne qualité (ce qui veut dire des protéines provenant d’animaux élevés en pâturage et dont la viande est certifiée bio). Il en va de même pour les oeufs dont le jaune ne devrait pas être surchauffé.
    • Autant de gras de bonne qualité que vous le désirez (gras saturés et mono-insaturés provenant de viande certifiée biologique et d’huiles tropicales bio). En fait, pour avoir une santé optimale, la plupart des gens ont besoin d’augmenter de 50 à 85% la quantité de gras santé qu’il consomment dans leur alimentation– un scénario bien différent des 10% actuellement recommandés.

Plus d’informations...
Le Dr Kummerow est l’auteur du livre Cholesterol Is Not the Culprit (Le cholestérol n’est pas le coupable)  dont l’équivalent en français est un livre par Marcel Arickx Le cholestérol non coupable. Et, bien entendu, si vous avez besoin de d’autres raisons d’éviter les médicaments que les médecins prescrivent à tour de bras dès que votre cholestérol est un peu élevé,  il y a l’ouvrage classique de Michel de Lorgeril  Cholestérol, mensonges et propagande.  Tous ces ouvrages et d’autres encore qui font le point sur le mythe du cholestérol sont disponibles sur amazon.fr ou amazon.ca.   Vous trouverez également des articles expliquant le danger pour le système hormonal des femmes des médicaments anti-cholestérol.  Voir en particulier sur le site santedesfemmes.com «Les médicaments anti-cholestérol: danger pour les femmes».

 

 

 

Références:

  1. Clinical Lipidology Januray 28, 2014 [Epub ahead of print]
  2. Menopause March 3, 2014 [Epub ahead of print]
  3. Eurekalert March 5, 2014

Source:
http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2014/05/11/cholesterol-trans-fats.aspx

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir