Cliquez ici pour lire la première partie de cet article

On entend de plus en plus parler d’oxyde nitrique et à juste titre car dans les milieux médicaux et scientifiques on considère la découverte de cette molécule comme une des avancées les plus significatives de notre temps. Il s’agit d’un simple acide aminé, mais il fait un travail crucial pour la santé en gardant les vaisseaux sanguins dilatés et flexibles, ce qui améliore la circulation sanguine à travers le corps. Et pourtant cette découverte, survenue en 1998, est encore bien peu connue, même dans le monde médical, et une des moins bien comprises de toutes les découvertes qui ont reçu le prix Nobel.

C’est une équipe de trois scientifiques qui a identifié l’oxyde nitrique comme molécule signalisatrice au sein du système cardiovasculaire. Pour mettre en perspective l’importance de cette découverte, le Dr Joseph Mercola, dans un article récent publié sur son site www.mercola.com, explique son fonctionnement.

Au coeur du sujet
Le système cardiovasculaire est un système absolument clé dans le corps humain. Chaque année, des millions de personnes autour du monde meurent prématurément à cause de problèmes cardiovasculaires … et cela touche autant les femmes que les hommes de tous les groupes d’âge.

Il va donc sans dire qu’il est très important que notre système cardiovasculaire travaille aussi efficacement que possible. Mais qu’arrive-t-il si la circulation sanguine ne fonctionne pas de façon optimale ? C’est très simple explique le Dr Mercola : cela va empêcher le cœur et tous les autres organes de fonctionner adéquatement. La santé et la longévité dépendent avant tout du bon fonctionnement de votre système vasculaire et, bien entendu, de votre coeur.

Comment un gaz considéré comme un polluant peut-il aider vos vaisseaux sanguins à être plus souples?
Ce que les chercheurs en question ont découvert est une voie métabolique remarquable, grâce à laquelle nos vaisseaux sanguins peuvent rester dilatés (ouverts) et ainsi nous permettre de garder une circulation sanguine optimale. La grande surprise pour le monde scientifique a été de découvrir le rôle de l’azote dans ce processus.

  • Les composés vasodilatateurs (qui élargissent les vaisseaux sanguins) relâchent un gaz pour aider à détendre les fibress musculaires dans les veines
  • Les cellules endothéliales (cellules qui recouvrent l’intérieur de vos vaisseaux sanguins) produisent ce gaz pour une circulation sanguine optimale
  • L’oxyde nitrique est un gaz qui est libéré dans votre corps comme molécule signalisatrice favorisant la flexibilité et la dilatation des vaisseaux sanguins.

L’utilisation d’un gaz – l’oxyde nitrique – comme molécule signalisatrice entre les cellules de votre corps, est un concept entièrement nouveau qui contribue largement aux connaissances scientifiques sur la santé, maintenant et dans le futur car l’oxyde nitrique…

  • améliore votre circulation sanguine lorsque produit par les cellules endothéliales
  • aide à garder une pression sanguine normale
  • est utilisé comme neutrotransmetteur dans votre cerveau et dans votre système immunitaire

Il a fallu près de 100 ans avant qu’on démontre clairement comment certaines substances, y compris certains aliments ou nutriments, agissent comme molécules signalisatrices déclenchant la libération d’oxyde nitrique gazeux.

Mais qu’arrive-t-il à nos vaisseaux sanguins avec l’âge?
À cela le Dr Mercola répond: «Tout comme les autres fonctions du corps, la capacité de signalisation par l’oxyde nitrique décline avec le processus de vieillissement. Rappelez-vous, ajoute-t-il, que vos cellules endothéliales produisent de l’oxyde nitrique pour aider vos vaisseaux sanguins à rester souples et ouverts et ainsi optimiser la circulation sanguine. Puisque votre capacité de produire de l’oxyde nitrique diminue avec l’âge, votre corps pourrait bénéficier d’une aide pour une circulation sanguine optimale.»*

Comment cela se passe-t-il?
La recherche clinique nous donne un indice de ce qui est requis pour produire l’oxyde nitrique de façon efficace dans les vaisseaux sanguins.

D’une part certains suppléments alimentaires peuvent aider : par exemple, un acide aminé semi-essentiel que l’on appelle L-arginine semble être utile à cette fin. Ce nutriment est reconnu comme étant un précurseur de l’oxyde nitrique. Par contre, utiliser un supplément de L-arginine peut amener des effets secondaires dont certains peuvent être ennuyeux comme une activation des symptômes de l’herpes si ce virus est latent chez vous.

De plus, comme le fait remarquer le Dr Mercola il vaut mieux éviter les suppléments de L-arginine synthétique si on veut maximiser les bienfaits de l’arginine. Comme pour les autres suppléments qui sont vendus sur le marché actuellement, les formules de L-arginine varient grandement. Et l’un des plus gros défis avec la L-arginine est le taux d’absorption.

Un jus santé qui favorise la production endogène d’oxyde nitrique
Comme toujours, le mieux est d’avoir recours à des produits qui font partie de notre alimentation pour obtenir l’apport de nutriments qui pourront être précurseurs de molécules bienfaisantes telles que l’oxyde nitrique. Dans ce domaine, la simple betterave rouge est championne!

Les succès de la thérapie avec les betteraves (Traduit d’une publication allemande)
Par suite de la publication en 1970 d’un ouvrage par les auteurs scientifiques Ferenczi, Seeger et Trub sur l’efficacité thérapeutique des betteraves rouges, plusieurs médecins en Europe ont commencé à faire de l'expérimentation avec ce «légume santé» dans le courant de leur pratique. Depuis, bon nombre de rapports se sont succédé qui ont mis de l'avant tout un champ d'applications thérapeutiques possibles.

Le docteur Siegmund Schmidt de Bad Rotherfelde, médecin et chercheur, soutient que le jus de betteraves rouges constitue un remède valable contre les maladies causées par la radiation émise par les rayons-x et autres sources de radiation. Des rapports scientifiques indiquent également que des gens ayant voyagé dans les tropiques sont parvenus à vaincre la malaria à l'aide du jus de la betterave rouge. Depuis des années en Europe la betterave rouge est utilisée pour les cas de goutte, de calotte séborrhéique et les plaies ouvertes. Le jus de betteraves rouge aide le corps à éliminer l'acide urique, ce qui, évidemment, explique son efficacité pour traiter la goutte.

La thérapie par le jus de betteraves rouges a donné des résultats des plus impressionnants dans le traitement complémentaire du cancer. En effet, on a démontré que cette thérapie agissait pour normaliser l'échange déficient d'oxygène dans les cellules cancéreuses et ainsi aider à restaurer une fonction cellulaire normale.

En effet, les chercheurs Ferenczi, Seeger et Trub attribuent cette action bénéfique au pouvoir d'oxygénation de certaines enzymes contenues dans la betterave rouge. Dans leur livre intitulé Red Beets in Supplementary Therapy of Patients with Malignant Neoplasms, les chercheurs affirment que «le jus de betteraves rouges permet d'augmenter l'oxygénation déficiente de la cellule d'environ 1,000 à 1,250 pour cent, c'est-à-dire que la normalisation est complète.

Le docteur Ferenczi a prescrit du jus de betterave à des patients atteints de tumeurs malignes. Il rapporte que «Des 38 patients traités, deux n'ont pas réagi à ce traitement, mais nous avons observé des signes d'amélioration dans tous les autres et 8 ont vu leurs tumeurs disparaître.»

Mais ce qui distingue surtout la betterave rouge est le fait qu’elle peut aider à refaire les globules rouges du sang et servir de matière première pour la production endogène d’oxyde nitrique. Norman Walker considérait le jus de betterave parmi les plus thérapeutiques que nous ait donné la nature. Dans ses recherches, il a trouvé que ce jus était particulièrement utile aux femmes pour le syndrome prémenstruel et les symptômes de la ménopause – tel point qu’il a déclaré la betterave «l’amie de la femme».

Bien que le contenu en fer des betteraves ne soit pas extrêmement élevé, sa qualité et son assimilabilité font de ce légume un grand allié du sang et un bâtisseur de l’hémoglobine. De plus sa haute teneur en potassium (20%) en font un appui pour toutes les fonctions du corps y compris le système hormonal dont le bon fonctionnement dépend directement de la capacité de votre foie de bien métaboliser les hormones, qu’elles soient produites par vos glandes ou prises en supplément.

Nota: Pour plus d’information sur le jus de betterave «toujours frais et prêt à consommer» visitez le www.boutiqueantiage.com (catégorie «Produits de AIM / AIM RediBeets»)

 

 

 

Source:
http://products.mercola.com/l-arginine/?e_cid=20130215_DNL_YRP_1&utm_source=dnl&utm_medium=email&utm_campaign=20130215

http://fr.wikipedia.org/wiki/Monoxyde_d%27azote

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir