Depuis la dernière décennie, un nombre record d’études indépendantes ont confirmé les effets bénéfiques des bleuets sur la santé. Les chercheurs ont testé les bleuets contre tout un éventail de problèmes de santé et ont obtenu des résultats très intéressants!

Le plus impressionnant est l’effet bénéfique des bleuets sur la mémoire et sur les neurones. Une étude en particulier démontre que les bleuets inhibent les radicaux libres et l’inflammation du cerveau de la même façon qu’une diète hypocalorique effectuée sur une longue période de temps. Ces découvertes indiquent que les bleuets pourraient inverser certains aspects du processus de vieillissement du cerveau!

Les chercheurs du département d’agriculture du Human Nutrition Research Center on Aging aux États-Unis déclarent que le bleuet est l’un des aliments les plus bénéfiques pour la santé qui existent sur la planète! Les chercheurs  ont testé plus de 100 aliments différents selon leur capacité anti-oxydante par portion. Cette étude inclut 24 sortes de fruits, 23 sortes de légumes, 10 sortes de noix, 4 sortes de fruits séchés, et 16 sortes d’herbes et épices. Parmi tous les fruits et légumes, herbes et épices, les bleuets - autant sauvages que ceux qui sont cultivés - ont eu le score le plus élevé concernant la teneur en anti-oxydants par portion.

Avec leur contenu unique en antioxydants, les bleuets neutralisent les radicaux libres qui endommagent la matrice de collagène des tissus, menant ainsi à une série de problèmes dégénératifs. Les pigments bleu-rouges des bleuets améliorent l’intégrité des structures qui supportent la peau, les articulations et le système vasculaire. On a démontré que les pigments du bleuet améliorent les effets de la vitamine C, l’intégrité des vaisseaux capillaires, et stabilisent la matrice de collagène (la substance structurale de tous les tissus corporels). Ces pigments travaillent principalement en inhibant les radicaux libres et en prévenant les dommages causés par l’inflammation. Des études récentes ont cependant identifié d’autres mécanismes tout aussi intéressants et qui protégeraient notre santé.

Maintien de la structure des artères
L’extrait de bleuet aide à maintenir une circulation sanguine adéquate via plusieurs mécanismes comme par exemple en inhibant l’oxydation du LDL, en diminuant l’aggrégation plaquettaire, et en réduisant l’inflammation. Les bleuets aident également à maintenir un fonctionnement adéquat des endothéliums vasculaires en préservant la bio-disponibilité de l’oxyde nitrique.

L’endothélium est la fine couche de cellules qui recouvre la paroi interne des artères. Le vieillissement et de mauvaises habitudes de vie provoquent le dysfonctionnement des cellules endothéliales, ce qui mène à l’athérosclérose. Une étude publiée le numéro d’août 2005 du Journal of Medicinal Food démontre que les bleuets possèdent plusieurs mécanismes de protection contre le dysfonctionnement endothélial.

Les chercheurs qui ont dirigé cette étude déclarent que la consommation de bleuets, et même à un âge avancé, peut améliorer la fonction endothéliale. Voici la conclusion de ces chercheurs :

«Les bleuets sauvages fraîchement cueilllis pourraient influencer la pression sanguine et avoir un rôle thérapeutique sur la santé cardio-vasculaire.» 

Amélioration de la mémoire
Des études effectuées sur la population suggèrent qu’une grande consommation de fruits et de légumes réduirait l’incidence de maladies neurologiques dégénératives.

Dans une étude publiée en août 2005 dans le Journal of Pharmacological Research, on a nourri des rats avec de l’extrait de bleuet pendant une période de 30 jours, ce qui a amélioré leur capacité d’apprentissage dans plusieurs tests de performance. Les chercheurs concluent que les bleuets peuvent être bénéfiques dans la prévention de la perte de mémoire liée à l’âge.

Les bleuets traversent la barrière hémato-encéphalique
À l’Université de Barcelone en Espagne, des chercheurs ont démontré que les bleuets sont efficaces pour inverser les déficits de la signalisation neuronale et des paramètres comportementaux qui sont reliés à l’âge. Cependant, une chose qui n’était pas claire, c’est si les substances actives présentes dans les bleuets pouvaient traverser la barrière hémato-encéphalique.

Mais dans une étude publiée dans le numéro d’avril 2005 de la revue scientifique Nutritional Neuroscience, ces même chercheurs ont effectué une expérience sur des rats nourris avec des bleuets sur une période de 8 à 10 semaines. Une analyse du cerveau de ces rats indique que des composés phyto-chimiques présents dans les bleuets ont réussi à traverser la barrière hémato-encéphalique et étaient présents dans les régions du cerveau associées à la mémoire et à l’apprentissage (ex. le cervelet, le cortex, l’hippocampe et le striatum) chez les rats nourris avec des bleuets, mais pas chez les rats du groupe contrôle (qui n’ont pas consommé d’extrait de bleuets).  

Ces découvertes sont les premières à démontrer que les composés phytochimiques des bleuets traversent la barrière hémato-encéphalique et se logent dans diverses régions importantes du cerveau associées à l’apprentissage et à la mémoire. Plus important encore, ces chercheurs ont découvert une corrélation entre de grandes concentrations de composés phyto-chimiques du bleuet dans le cortex cérébral et une performance cognitive améliorée. 

Inversion du vieillissement du cerveau
Dans une étude publiée dans l’édition du septembre 1999 du Journal of Neuroscience, des rats nourris avec des bleuets à partir de l’âge de 6 mois montrent un déclin neuronal et cognitif beaucoup moins marqué que les rats nourris avec une diète ordinaire. Lorsque des rats de 19 mois sont nourris avec des bleuets, on remarque un renversement de plusieurs déficits cognitifs reliés à l’âge. Les chercheurs ont conclut cette étude en affirmant que les aliments riches en anti-oxydants renversaient le processus de vieillissement neuronal et comportemental.  

Si on revient quelque peu en arrière en 2005, des chercheurs de la Tufts University ont découvert le mécanisme spécifique par lequel les bleuets peuvent renverser le vieillissement neurologique. Lorsque des cellules sont exposées à des facteurs de stress toxiques tels que des radicaux libres ou des molécules induisant l’inflammation, un mécanisme protecteur se met en place en générant ce que l’on appelle des «protéines de stress». Des organismes jeunes génèrent immédiatement ces protéines de stress pour se protéger contre les radicaux libres et les autres agents toxiques, mais des organismes plus âgés sont incapables de générer ces protéines en quantité suffisante. 

Dans une étude publiée dans le numéro d’avril 2005 de la revue Neurobiology Aging, des chercheurs ont nourri des jeunes rats et des vieux rats avec de l’extrait de bleuet. Un groupe ne recevant pas d’extrait de bleuet a été utilisé comme groupe contrôle. Après 10 semaines, le cerveau des rats des 2 groupes a été exposé à des molécules inflammatoires et la réponse des protéines de stress a été mesurée. Comme on s’y attendait, le cerveau des jeunes rats a donné une forte réponse en produisant beaucoup de protéines de stress alors que le cerveau des vieux rats a produit une plus petite quantité de protéines de stress. Mais les vieux rats qui ont reçu le supplément de bleuets ont produit autant de protéines de stress que les jeunes rats. Dans cette étude, un régime à base de bleuets a complètement restauré la réponse au stress des vieux rats, à un niveau similaire à celle des jeunes rats. Ces résultats suggèrent qu’une supplémentation à court-terme en bleuets pourrait nous protéger contre nombre de processus neuro-dégénératifs dans le cerveau. 

Protection contre l’ischémie cérébrale
Lorsque le flux sanguin est interrompu au niveau du cerveau, des dommages importants et permanents peuvent survenir. Selon une étude publiée dans le numéro de mai 2005 du Journal of Experimental Neurology, les bleuets peuvent réduire ces dommages de façon significative. Dans cette étude, on a démontré qu’après une interruption du flux sanguin au cerveau, les rats consommant une diète riche en bleuets, en épinards et en spiruline, se remettaient beaucoup plus rapidement et avaient beaucoup moins de séquelles que les rats consommant une diète ordinaire. La zone touchée dans le cerveau était beaucoup moins importante chez les rats consommant les bleuets que chez les rats recevant une diète ordinaire.  

Amélioration du traitement des informations auditives
Les chercheurs ont vérifié si une supplémentation de 2 mois en extrait de bleuets pouvait renverser ou retarder le déclin de la vitesse de traitement des informations auditives observé chez les rats plus âgés. Comme le rapporte une étude publiée en août 2005 dans la revue Neuro-biology Aging, les vieux rats qui ont reçu une supplémentation en bleuets ont répondu de façon vigoureuse aux mesures effectuées dans le cortex auditif primaire cérébral, comparativement aux rats du groupe contrôle. Les améliorations étaient si importantes que les résultats des rats nourris avec des bleuets étaient très semblables à ceux des rats plus jeunes.

«Ces résultats sous-entendent que les changements liés à l’âge dans la vitesse de traitement temporelle du cortex auditif primaire pourraient être renversés par une supplémentation en composés phytochimiques provenant du bleuet.»  

Augmentation du taux de survie des transplantations neurales
La transplantation de tissu neural a été explorée comme thérapie potentielle pour remplacer les cellules cérébrales qui sont mortes ou qui sont en train de mourir, comme par exemple lors de lésions cérébrales ou de maladies dégénératives. Cependant, la survie des tissus transplantés est faible, spécialement lorsque le receveur est âgé. Même les animaux d’âge moyen démontrent un taux de survie plutôt faible après avoir reçu une transplantation de l’hippocampe.

Dans une étude publiée dans la revue Cell Transplant en 2005, lorsque des rats d’âge moyen reçoivent un supplément d’extrait de bleuets, la croissance de la greffe de l’hippocampe s’améliore de façon significative, et l’organisation cellulaire est comparable à ce que l’on observe chez les rats plus jeunes qui reçoivent une transplantation. Cette étude corrobore les études précédentes qui démontrent une amélioration des déficits neuronaux chez les animaux âgés supplémentés avec un extrait de bleuets.   

Inhibition de la formation de métastases
Les cellules cancéreuses peuvent croître et envahir les tissus environnants en sécrétant des enzymes décomposant la matrice qui les entoure, supposée les confiner. Une étude publiée en août 2005 dans le Journal of Nutritional Biochemistry démontre que les flavonoïdes présents dans les bleuets régulent négativement ces enzymes qui dégradent ces structures, contrôlant ainsi la dissémination des cellules cancéreuses et l’envahissement des tissus environnants.  

Contrôle de la division cellulaire indésirable
Une division cellulaire normale implique la régulation de la prolifération cellulaire et une programmation de la destruction cellulaire (apoptose). Dans une étude publiée dans l’édition de septembre 2005 du Journal of Agriculture Food Chemistry, des cellules du cancer du côlon qui croissent et se divisent de façon anormale ont été exposées à de l’extrait de bleuets. Les résultats démontrent que la prolifération a diminué de 50% et que les facteurs nécessaires à l’induction de l’apoptose ont été activés. Les chercheurs qui ont conduit cette étude ont affirmé que les bleuets pouvait aider à réduire le risque de cancer du côlon.  

Conclusion
Le bleuet est l’aliment qui a donc la plus grande capacité anti-oxydante parmi tous les fruits et légumes existant sur la planète. Les récentes études qui ont été effectuées sur ce fruit indiquent que le bleuet possède de multiples effets bénéfiques pour la santé incluant le maintien et l’amélioration de la fonction endothéliale, la prévention des pertes de mémoire et du déficit d’apprentissage reliés à l’âge, un rajeunissement de la fonction cellulaire cérébrale, et la prévention du cancer.

Des preuves scientifiques solides démontrent que les bleuets protègent contre les maladies reliées au processus de vieillissement. En toute logique, une consommation généreuse de bleuets constitue une stratégie plutôt intéressante afin d’obtenir des bénéfices optimaux et une protection contre les changements liés à l’âge.  

 

 

Commentaire de Micheline 
Vous trouverez sur la Boutique Anti-âge un extrait de bleuets qui renferme tous les précieux nutriments du bleuet pour votre santé et en particulier pour votre cerveau.  Visitez le www.boutiqueantiage.com (catégorie Produits de Life Extension) pour plus de détails.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir